1789 CALA : jouez pour gagner les espadrilles les plus trendy de l’été.

1789 CALA c’est la petite marque d’espadrilles qui avance à grands pas sur le terrain des objets cultes made in France. Vous ne connaissez pas 1789 CALA ? Il est temps de rattraper vos lacunes en  gagnant une paire, par exemple…

La Classique de 1789 CALA existe en 28 coloris à porter partout !

L’espadrille 1789 CALA fait un tabac chez les jeunes comme chez les seniors qui en ont fait un des must-have de l’été 2013. A la ville comme à la plage, en short, jupe, robe, pantalon ou maillot de bain…elle a accompagné toutes les silhouettes, toutes les tenues dans toutes les situations. Me croirez-vous si je vous dis qu’un de mes amis en a enfilé cet été avec un smoking ? Personnellement, j’en a porté tout l’été à la campagne, à la plage et à Paris. Et je songe même à dédier une nouvelle paire pour la maison, comme des chaussons. Parce que j’ai passé mon été en espadrilles, je voulais partager avec les lecteurs du blog ce qui ce fait de mieux en ce moment dans ce domaine.

Classique Saint-Tropez Fuchsia, 29 €. GAGNEZ-LA !

Damien Calamuso, 24 ans, et Julien Lizée, 33 ans, sont deux entrepreneurs que les défis n’effraient pas. En se lançant dans la fabrication d’espadrilles, ils se sont aventurés sur le marché des chaussures d’été qui, jusque-là, était plutôt encombré par les tongues et autres nu-pieds. Mais les deux garçons, originaires de Saint-Laurent-du-Var, devenus amis parce que leurs parents l’étaient déjà, ont plein d’envies et de l’énergie à revendre.
Il y a trois ans, Damien lance l’idée de créer des espadrilles 100% made in France mais qui renouvelleraient l’offre. Julien le suit et ce qui n’était qu’une idée devient très vite un engagement, une passion même.
Les deux acolytes qui ne connaissaient rien au monde de la chaussure travaillent d’arrache-pied pour en maîtriser rapidement les arcanes au point de s’être imposés, en trois ans à peine, comme la marque que tout le monde veut porter. Le Bon Marché Rive Gauche, grand magasin de luxe parisien et faiseur de tendances ne s’est pas trompé en commandant à 1789 CALA, cet été, un modèle exclusif que ses clients ont adoré (la Riviera Heritage, espadrille en toile blanche perforée avec un liseré jaune fluo). Même coup de cœur du côté de Claudie Pierlot qui a proposé en boutique la Classique Marinière bleu-blanc-rouge.  Mais les deux Varois ne comptent pas s’arrêter là et visent déjà l’étranger. Le Japon, la Corée et la Russie les adorent, reste à conquérir les USA. Ce qui ne devrait pas être difficile quand on connaît l’enthousiasme des New Yorkais et des Californiens pour tout ce qui porte une touche made in France.
Ayant beaucoup aimé leur collection, j’ai voulu partager avec les lecteurs du blogfemmequirit ce coup de cœur en vous faisant gagner quelques modèles d’espadrilles et un sous-vêtement pour homme 1789 CALA.  Pourquoi ce sous-vêtement ? Parce que je gâte beaucoup les femmes sur ce blog et que je m’aperçois que  leurs fiancés, maris, compagnons… jouent souvent en espérant faire gagner un cadeau à leur moitié. Allez, il est temps de faire connaissance avec les fondateurs de 1789 CALA. Lisez attentivement cet entretien car les réponses aux questions que je vous pose s’y trouvent.

Julien Lizée et Damien Calamuso de 1789 CALA.

«ON CHERCHAIT UN PRODUIT QUI N’ÉTAIT PAS À LA MODE MAIS POUVAIT LE REDEVENIR». 

 LEBLOGFEMMEQUIRIT. Quand et dans quelles conditions la société 1789 CALA a t-elle été créée ?

JULIEN LIZÉE. 1789 CALA a été créée en avril 2010 par Damiel Calamuso, un peu sur un pari, je dois dire. Au bout de six mois, ça fonctionnait donc Damien a continué. Ni lui ni moi ne venions de l’univers de la fabrication d’espadrilles. Damien a très tôt travaillé avec son père dans une société de stores aluminium; moi, je suis entré dans le bâtiment, du côté de la gestion de de l’administration après avoir fait un IUT et une école de commerce. On a ouvert une boutique en mars 2013 et aujourd’hui la société compte trois salariés, deux stagiaires, elle produit une collection par an et affiche un chiffre d’affaires de 500 000 euros pour l’exerxice 2012-13, si l’on clôture les comptes au 30 septembre. On fait tout nous-mêmes : du choix des modèles à celui des matières, on assume tout.

Il y a trois ans, il y avait peu de concurrence sur le marché de la fabrication des espadrilles. Il y avait Castañer, Pare Gabia… mais peu de concurrence. Aujourd’hui de nouvelles marques arrivent et on doit rester vigilants pour proposer des choses différentes et qualitatives.

LEBLOGFEMMEQUIRIT. Pourquoi avoir choisi l’espadrille plutôt qu’un autre produit ?

JULIEN LIZÉE. D’abord parce qu’on en portait et puis on cherchait un produit qui n’était pas forcément à la mode mais qui pouvait le redevenir. La concurrence dans ce domaine c’est la claquette, l’Havaïnas…les nu-pieds et nous proposons autre chose.

LEBLOGFEMMEQUIRIT. D’où vient le nom de votre société 1789 CALA ?

JULIEN LIZÉE. La date 1789 est évidemment une référence à la Révolution Française. C’est une façon d’imprimer la marque d’une histoire qui est typiquement française. Ou qu’on soit, en voyant l’écusson bleu-blanc-rouge et la date 1789, on devine que c’est une marque française. Quant aux quatre lettres CALA, elles viennent de Calamuso, le nom de famille de Damien.

Classique couleur Bambou, 29 euros. GAGNEZ-LA !

LEBLOGFEMMEQUIRIT. Quels ont été les premiers modèles créés par 1789 CALA ?

JULIEN LIZÉE. On a commencé par proposer des espadrilles simples comme la Classique dont le prix moyen est 29 euros, puis des spartiates…En 2012, on s’est intéressés à de nouvelles matières comme le cuir, ce qui a donné la Boat Color qui appartient à la ligne Créateur. Dans cette ligne on trouve également les Sand Heritage, les Riviera, les Riviera Heritage et les Troglotype… des modèles originaux et luxueux d’inspiration urbaine qui empruntent des références à l’esthétique du mocassin, de la desert boot et de la spartiate. Les Créateur  sont vendues entre 70 et 95 euros.

LEBLOGFEMMEQUIRIT. Qui achète les espadrilles 1789 CALA ?

JULIEN LIZÉE. On a une clientèle assez jeune, du type de celle qui fréquente les multimarques mais aussi une clientèle un peu plus âgée à Juan-Les-Pins. Pas mal d’étrangers aussi, surtout des Russes. On s’en est rendu compte grâce au site Yoox : plus de 50% des ventes se font en Russie. On travaille aussi beaucoup avec la Corée et le Japon. Que ce soit en boutique ou sur le site Internet, on s’aperçoit qu’il y a des habitués qui renouvellent leur achat chaque année.

LEBLOGFEMMEQUIRIT. Qui des femmes ou des hommes chaussent plus volontiers des espadrilles 1789 CALA ?

JULIEN LIZÉE. Davantage des hommes. Je pense que 60% des achats sont effctués par ou à destination d’hommes mais les femmes arrivent et nous leur préparons quelques surprises. On va essayer de faire un modèle à talon à leur attention…

Boat Color rouge, 70 euros. GAGNEZ-LA !

LEBLOGFEMMEQUIRIT. Qu’est-ce qui fait la spécificité des espadrilles 1789 CALA ?

JULIEN LIZÉE. On est 100% made in France. Certaines marques sont dessinées en France mais fabriquées en Asie. Ce n’est pas notre cas: tout est fait sur le territoire français et à la main. Les Classiques sont fabriquées à Mauléon dans Les Pyrénées-Atlantiques, le lieu phare de la fabrication de l’espadrille. Les Créateurs sont faites dans le Lot. Et puis on essaie de faire des choses originales En créant la Riviera, une espadrille avec des lacets, on voulait remettre les chaussures de papy au goût du jour. On l’a proposée en toile classique et en version perforée, en coton Aeria.

LEBLOGFEMMEQUIRIT. Comment parvenez-vous à faire de cette affaire quelque chose de rentable quand pas mal d’entrepreneurs cèdent à la tentation du made in ailleurs où les coûts de production sont moindres?

JULIEN LIZÉE. En privilégiant le savoir-faire français, on est forcément plus cher que les autres mais on tient à cette spécificité. Notre espadrille Classique est proposée à 29 euros, celles fabriquées en Chine sont vendues 5 euros. Pour être viables, on multiplie les points de ventes (nous en avons une centaine environ en France et à l’étranger), on augmente les volumes, on joue le côté mode et on respecte une certaine qualité.

LEBLOGFEMMEQUIRIT. Concrètement combien de paires d’espadrilles la société 1789 CALA a -t-elle vendues en 2013 ?

JULIEN LIZÉE. En 2013, nous avons vendu 5000 paires de Créateur et 35 000 paires de Classique. On essaie de travailler toute l’année et nous n’avons que trois ou quatre mois de creux. Si l’Asie et la Russie ont été immédiatement conquises, nous avons également réussi à séduire d’autres marchés grêce à des salons aux Etats-Unis, en Allemagne (Berlin) et au Moyen Orient. On a signé avec des boutiques américaines et nous devrions être distribués aux Etats-Unis en 2014-2015.

La semelle plate 10 fils, vulcanisée caoutchouc 2,5mm de la Classique. 1789 CALA

LEBLOGFEMMEQUIRIT. La Classique existe en 28 coloris différents quel est celui qui se vend le mieux tous pays confondus ?

JULIEN LIZÉE. Notre meilleure vente c’est la Classique couleur marine qui marche absolument partout.

LEBLOGFEMMEQUIRIT. Vous vous êtes lancés dans l’espadrille parce que Damien et vous en portiez souvent. Combien de paires possédez-vous ?

JULIEN LIZÉE. J’ai une dizaine de paires dont la Riviera Heritage en gris. C’est un modèle avec lequel on peut aller travailler alors que la Classique fait un peu plus plage. Je change de modèles en fonction des occasions et de l’humeur, bien sûr.

LEBLOGFEMMEQUIRIT. Quels conseils donneriez-vous pour bien porter une paire d’espadrilles 1789 CALA ?

JULIEN LIZÉE. Les femmes les portent absolument avec tout. On peut les porter avec un jean, un Chino, un short quand on est un homme. D’ailleurs cette année on a fait un short de bain et des polos et ce n’est qu’un début.

Caleçon de bain bleu, 70 euros. Hors concours.

LEBLOGFEMMEQUIRIT. Vous comptez développer des pièces textiles ?

JULIEN LIZÉE. Oui, nous avons commencé par les shorts de bain, les polos et les slips, cette année. En 2014, nous aurons des bermudas et de nouveaux polos. On va essayer de développer le textile, c’est un pas vers une collection plus globale.

LEBLOGFEMMEQUIRIT. Quelles sont dans ce domaine vos sources d’inspiration ?

JULIEN LIZÉE. On voulait de la couleur. On joue sur les finitions bleu-blanc-rouge. On réagit plus à des coups de cœur. On fait pas mal de salons pour s’inspirer des tendances…

 

Riviera Heritage,exclusivité Le Bon Marché, Paris. 80 euros. Hors concours.

 LEBLOGFEMMEQUIRIT. Quelle est votre plus grande fierté concernant le développement de 1789 CALA ?

JULIEN LIZÉE. Il y en a plusieurs…Nos deux collaborations avec des enseignes prestigieuses comme Claudie Pierlot et Le Bon Marché où nous avons été exposés au rayon balnéaire homme. Le Bon Marché a eu un vrai coup de cœur pour nos espadrilles. Comme ils voulaient du fluo on a rajouté un liseré jaune fluo sur la Riviera Heritage blanche. C’est un modèle exclusif. A Paris, nous avons aussi été installés dans une zone éphémère au Citadium, rue de Caumartin, derrière Le Printemps. C’est une fierté aussi d’être présents aux Galeries Lafayette de Nice, Toulouse et Bordeaux.

GAGNEZ 4 PAIRES D’ESPADRILLES ET…UN SLIP POUR HOMME 1789 CALA.

Troglotype de 1789 CALA, 95€. GAGNEZ-LA !

1er PRIX : une paire de TROGLOTYPE. Ce modèle réservé aux hommes est une espadrille montante en toile de coton et à lacets, dont la bordure arrière et l’empiecement sont en cuir. Pour la semelle, on retrouve les mêmes détails que pour les autres modèles de la ligne Créateur : semelle plate, 18 fils, vulcanisée caoutchouc 2,5mm.  Ces espadrilles sont cousues main et, contrairement à d’autres marques, les pieds droit et gauche  sont différenciés pour un meilleur confort. C’est simple, un écusson en broderie bullion est cousu sur chaque espadrille, sur le côté extérieur du pied.
Disponible en sable (photo), en rouge, marine, noir et écru, la  TROGLOTYPE est vendue 95 euros.

Boat Color de 1789 CALA. 80 euros. GAGNEZ-LA !

2ème PRIX : une paire de BOAT COLOR. Ce modèle en cuir suédé existe pour les hommes et les femmes. J’aime beaucoup son p’tit côté mocassin de plage qui habille un jean, un short ou une robe beaucoup mieux que n’importe quelle sandale-bijoux. C’est ce modèle en noir que j’ai vu aux pieds d’un homme en smoking qui marchait au petit matin sur une plage de La Baule… Il était magnifique, Jude Law n’aurait pas eu plus d’allure. Comme toutes les chaussures 1789 CALA, les pieds droit et gauche sont différenciés…Vos pieds feront vraiment la différence !

La BOAT COLOR est disponible en 7 coloris : rouge, beige, gris, bleu, jaune (photo), noir, marron, au prix de 80 euros.

Sand Heritage, 1789 CALA,70 euros. GAGNEZ-LA !

3ème prix : une paire de SAND HERITAGE. Ce modèle en toile légère perforée (toile coton aeria) est proposé aux femmes et aux hommes. Sa bordure est en en tissu et le contrefort talon en cuir. La semelle plate est faite de 18 fils, vulcanisée caoutchouc 2,5mm. Une alternative  à la simple espadrille en toile qui donne une autre allure à nos tenues.

Disponible en 5 coloris ( écru, noir (photo), marine, gris. et blanc), la SAND HERITAGE de la ligne Créateur est vendue 70 euros.

Classique de 1789 CALA. 29 euros. GAGNEZ-LA !

 4ème prix: une paire de Classique. C’est l’espadrille traditionnelle en toile de coton qu’on a toutes et tous portée au moins une fois dans sa vie.  Sa semelle est à10 fils (contrairement aux modèles Créateur), sa tige en coton et, tradition oblige, elle fait l’objet d’un montage et d’une finition main. La Classique est vendue avec un pochon en coton pour voyager.  Et on voit du pays avec elle rien qu’en citant le nom des 28 coloris proposés. Les tons de bleu ( marine, jean, )sont regroupés sous le nom de Villefranche et de Cannes  pour le Turquoise, l’indigo et le ciel…Les déclinaisons de rouge (malabar, fuchsia, rouge et corail) s’appelelent Saint Tropez. Les sable, écru et lin s’appellent Saint-Paul… Les tons gris, noir et blanc sont associés à Paris, évidemment. Hum, je me demande si Julien et Damien font référence à la météo de  la capitale ou à l’humeur des Parisiens…

Disponible en 28 coloris, la CLASSIQUE est vendue 29 euros.

Slip en coton 1789 CALA X Le Slip Français, 26 euros. GAGNEZ-LE !

5 ème prix : le slip pour homme 1789 CALA X Le Slip Français. C’est un modèle taille basse  100% coton et donc lavable en machine qui porte fièrement les couleurs du drapeau français.  Je vois déjà tous les p’tits coqs se battre pour essayer d’en gagner un ! Ce modèle tailllant plutôt grand, la marque vous conseille de choisir la plus petite des deux si vous hésitez entre deux tailles.  Petit : Taille 36 – 38,  pour un tour de Taille de 69 à 76 cm. Classique: Taille 40 – 42 pour un tour de taille de 77 à 84 cm. Enfin Grand: Taille 44 – 46 équivalent d’un tour de taille de 85 à 92 cm.

Total des 5 dotations : 300 euros.

COMMENT FAIRE POUR JOUER ?

1-Comme toujours, on commence par  liker la page Facebook de 1789 CALA en précisant que l’on vient de la part du blogfemmequirit.

2-Ensuite on like cette page que vous êtes en train de lire.

3-On inscrit ses réponses aux questions dans l’espace COMMENTAIRES situé en bas de cet article en précisant les 3 couleurs qui vous plaisent et surtout votre pointure de chaussures et votre taille de slip. La société 1789 CALA essaiera de vous envoyer la couleur de votre choix dans la limite des stocks disponibles. Les réponses devront  me parvenir avant le vendredi 13 septembre 15h30.

Quelques précisions :

Le jeu est ouvert à tous les participants résidant en France quels que soient les départements : que l’on soit de la Corse, des DOM TOM, de la Nièvre ou du Gers…tout le monde peut jouer !

-Plusieurs membres d’un foyer peuvent participer mais un seul lot sera remis par foyer postal. Aucun lot ne sera repris ni échangé.

-Les noms des gagnants seront affichés sur la page FB du blogfemmequirit de la façon suivante : Sophie P de Melun(77).

3 QUESTIONS POUR PEUT-ÊTRE GAGNER UNE PAIRE D’ESPADRILLES OU UN SLIP 1789 CALA

Question 1. La société 1789 CALA s’appelle ainsi parce que :

A- C’est un hommage au C-A-L-A, le Club des Amateurs de Lentilles et d’Anguilles dont les membres portent tous des espadrilles depuis cinq générations. Le port de l’espadrille serait idéal pour apprécier le goût de la mousse de lentilles à l’anguille braisée et en faciliterait la digestion.

B-Les fondateurs Damien et Julien ont eu l’idée de vendre des espadrilles, le  1er juillet 89 (1/7/89 ) à Cala d’oro, une crique située en Corse-du-Sud.

C- C’est la date de la Révolution Française et CALA, les deux premières syllabes du nom d’un des fondateurs.

Pochon en coton vendu avec les Classique.

Question 2.  La ligne d’espadrilles Créateur  comprend 5 modèles…mais un instrus s’est glissé dans cette liste. Lequel ?

A- Boat Color.

B-Desert Road.

C-Sand Heritage.

D-Riviera.

E-Riviera Heritage.

F-Troglotype.

Question 3. La semelle plate de l’espadrille Classique est faite de :

A- 18 fils et 19 filles, quelle grande famille !

B-15 fils parce qu’il faut toujours un nombre impair, c’est une règle !

C-10 fils, c’est l’assurance d’un produit de qualité.

Pour trouver les réponses, pensez à relire l’interview et consulter le site : www.1789cala.fr

Bonne chance.

 

Ce contenu a été publié dans Jeux, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

29 réponses à 1789 CALA : jouez pour gagner les espadrilles les plus trendy de l’été.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13 − onze =