Tati : ses carreaux nous font marcher et même courir !

Si t’as pas tes TATI, t’as pas tout compris ! Cela fait quelques semaines déjà que les plus finaudes d’entre nous ont remisé leurs talons pour remettre les pieds dans le plat. Et ce ne sont pas les ballerines type Repetto que leurs pieds ont élu mais les Vans et tout ce qui s’en approche comme ce modèle de TATI

Tennis sans lacets Tati. ©LBFQR

que l’on voit absolument partout : de Barbès à Neuilly, aux pieds des plus fauchées comme des plus nanties. Grandes ou petites, toutes les maisons* se sont mises  à fabriquer ces shoes ultra-confortables qu’on appelle “tennis à enfiler, sans lacets”  (ou “slip-on” chez les modeux US et UK ) et que l’on voit depuis des lustres aux pieds des adeptes du skateboard. Longtemps chaussées par les garçons, elles sont entrées récemment dans le vestiaire féminin. Adoptées principalement par celles qui font des kilomètres dans Paris, à pied ou à vélo. Et puis on les a vues sur les podiums et elles sont en passe de devenir le grand succès de l’été. Certes, ça change radicalement la silhouette mais quel plaisir d’avoir le pied qui s’étale dans toute sa longueur et sa largeur sans aucune contrainte.

Les plus snobs se sont ruées sur les marques et ont déboursé entre 150 et 300 euros…je fais partie de celles qui ont craqué pour le modèle lancé par Tati   à 17,99 euros et qui reproduit le célèbre imprimé des sacs de cette maison née en 1948. Les fans de cet imprimé carreaux rouges& blancs qui n’ont  pas les moyens de s’habiller chez Céline n’auront pas manqué d’acheter le sac en toile (7,99€) , la chemise (7,99€), le débardeur avec dentelle (9,99€) la robe mini à manches 3/4 (14,99€)  et le maxi sac de shopping (1,99€) qui composent cette collection. Celles qui ne les ont pas encore feraient bien de se bouger, il n’en reste pas des masses au magasin de Barbès; en revanche, il y en a encore plein à celui de Gaîté-Montparnasse. Suffisamment pour qu’on évite de faire des croche-pieds à celles qui auraient l’idée d’en acheter plusieurs paires.

Tennis sans lacets pour femme, TATI : 17,99€ du 37 au 41. Prévoir la taille en dessous car la chaussure s’assouplit rapidement.

*On trouve des tennis sans lacets rebaptisées “Slip-on”, entre autres, chez C&A (15€ en toile de coton blanc), chez River Isalnd (en toile dorée ou en noir , 60 €), chez Eden(99 €), chez Ash (impimé panthère, 90 €), Schutz, marque brésilienne disponible au Printemps (modèle noir à relief impression panthère avec des clous, 159 €),L’Autre Shoes (recouvertes de paillettes or ou paillettes multicolores, 180€) Kenzo (en cuir vernis blanc, pour hommes, 450€), chez Céline (en poulain noir, 590 €) etc…

 

 

 

Ce contenu a été publié dans Plaisirs Essentiels, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

18 − treize =