Le monde selon Karl : une collection de citations pleines de sel et parfois de piment.

Les mots de Karl Lagerfeld font toujours mouche et sont vivement attendus, souvent appréciés parfois redoutés dans le milieu de la mode. Le grand public aussi les adore et a fait de leur auteur une de ses idoles sans forcément connaître son travail. Une forme de reconnaissance que le couturier est loin de détester.

 

Le monde selon Karl, Flammarion © Illustration Charles Ameline

Et si tout le monde n’est pas forcément capable de définir précisément l’apport de Karl Lagerfeld à la mode en général et aux maisons Chanel, Fendi… en particulier; tout le monde a sur le bout des lèvres une citation drôle, fine, tendre ou parfois cynique de Monsieur Karl. Toutes ses petites trouvailles pleines de saveur qui font de lui ce qu’on appelle en télé, «un bon client», et dans la vie, un esprit éclairé. Quelqu’un dont le propos ne manque jamais de sel et sait se faire parfois pimenté au point d’être piquant. Jean-Christophe Napias et Sandrine Gulbenkian ont collecté l’ensemble des citations de l’un des acteurs les plus lucides du monde de la création. Lucide mais pas désenchanté…

 

Le monde selon Karl, Qu’est-ce que c’est ? Un florilège des citations de Karl Lagerfeld réparties en 15 chapitres contenant tous le prénom Karl : La vie selon Karl, la mode selon Karl, Chanel selon Karl, Karlismes….

 

Le vrai plaisir : lire des réflexions de Karl Lagerfeld pleines de sens et non dénuées d’émotion. Ses saillies sont évidemment drôles mais j’aime surtout lorsqu’il se lance dans le commentaire de l’époque ou quand il analyse, mine de rien, l’état de solitude. Cette solitude des cîmes avec laquelle flirtent inévitablement les grands talents.

 

Un regret : j’aurais aimé plus de contextualisation. Les sources ne sont répertoriées qu’en dernière page et je trouve cela dommage. Une citation ne prend pas le même sens ni le même poids selon qu’elle est extraite de Télérama, Le Monde, L’Officiel de la mode ou ELLE… Alors forcément, on peut leur faire dire tout et n’importe quoi et, par conséquent, adorer ou détester Karl Lagerfeld. Lequel n’est, dit-on, pas intervenu dans l’élaboration de ce book.

 

Voici quelques unes de mes citations préférées. Ne vous attendez pas à rire mais plutôt à sourire et d’abord réfléchir…

«Le personnage que j’envoie dans les medias est une marionnette.C’EST MOI QUI TIRE LES FICELLES. L’essentiel, c’est que ce soit bien ficelé».

 «Je pense que les tatouages sont horribles, c’est comme porter une robe Pucci à vie ».

«Je vis très bien avec moi-même et ça c’est le comble du luxe»

Avec Kirsten Dunst et Carine Roitfeld dans Mademoiselle C.©Mars Distribution.

«Je sais que la vengeance est une chose méprisable et horrible, mais je ne vois pas pourquoi  je ne devrais pas rendre aux gens la monnaie de leur pièce s’ils m’ont fait quelque chose. C’est quand ils ont tout oublié que je retire la chaise, parfois dix ans après».

«Il y a un moment dans la vie où l’idée de beauté et de jeunesse doit s’effacer devant le style et l’élégance».

«Les pantalons de jogging sont un signe de défaite. Vous avez perdu le contrôle de votre vie alors vous sortez en jogging».

«Le vêtement ne doit pas t’aller. C’est toi qui dois aller au vêtement».

«Tous les matins j’ai mon petit quart d’heure de stylisme; je mets en scène la marionnette, c’est une déformation professionnelle profonde». 

«D’où je tiens mon énergie? EDF (Envie, Désir et Force).

Karl Lagerfeld sous le trait de Charles Ameline© Flammarion.

«Aujourd’hui, je vis avec moi-même. Je me vois toujours à côté de moi, donc je suis toujours à deux avec l’un qui se moque de l’autre. Qui est lucide».

«La tendance c’est le dernier stade avant le ringard».

«La mode est superficielle. Il faut accepter cet état de fait si l’on décide de faire ce métier».

«La jeunesse est une invention de gens d’un certain âge pour vieillir les autres».

«Je veux bien être gentil mais je ne veux pas que ça se voie».

LE MONDE SELON KARL de Jean-Christophe Napias et Sandrine Gulbenkian, préface de Patrick Mauriès. Illustrations de Charles Ameiline. Editions Flammarion, 25 euros.

Ce contenu a été publié dans Coups de cœur, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

17 réponses à Le monde selon Karl : une collection de citations pleines de sel et parfois de piment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

19 − 5 =