Christiane Taubira, maligne comme un singe ?

J’ai été choquée comme beaucoup par cette Une d’un magazine qui m’a donné envie de réagir à la seconde ou plutôt, à la Minute ? Pas question de reproduire cette couverture, je préfère mettre un écran noir pour

Pas d’erreur, ceci est bien un écran noir…

 

toute illustration.  Noir comme mon humeur car je n’ai pas envie d’être une femme qui rit quand j’entends qu’on parle ainsi de notre Ministre de la Justice.

“Maligne comme un singe, Taubira retrouve la banane”, c’est en ces termes qu’un magazine d’extrême-droite parle de la Garde des Sceaux. NOTRE ministre à TOUS, rappelons-le car quels que soient nos choix politiques, au nom du respect et de la défense de la démocratie nous devons considérer avec dignité tous ceux et celles qui nous gouvernent. C’est un principe indiscutable pour qui prétend s’engager en démocratie. Je ne vote pas pour Marine Lepen, je respecte le choix de ceux qui en ont fait une élue. STOP.

J’ai été très choquée donc qu’on insulte Christiane Taubira hier dans la rue par la voix d’adultes (Anne-Sophie Leclere, tête de liste FN aux municipales à Rethel (Ardennes), entre autres) et parfois d’enfants, aujourd’hui par la voie d’une Une malsaine. Si Christiane Taubira est maligne comme un singe -molle précaution sémantique que cette utilisation d’un comparatif pour ne pas la traiter directement d’animal- si donc, Taubira ressemble à un singe. Je veux bien, mieux !, je rêverais d’être ce singe qui lui sert de modèle et peut-être l’inspire. De ce singe-là, je veux bien avoir l’intelligence, la vicacité, la rapidité, le charisme, l’opiniâtreté et bien sûr la malice puisque c’est de celà donc il est faussement question. Et là, vous me dites que dans ce parallèle risqué j’oublie l’éloquence de Madame Christiane Taubira. Je réponds que sans maîtriser le langage, les singes expriment et révèlent énormément de choses de leur singulière humanité. A tout prendre, je préfère adopter le meilleur du singe que le pire de l’Homme.

Et quand Jamel Debbouze, ému mais pas défaitiste, dénonce ce matin sur Europe 1 au micro de Thomas Sotto (qu’il s’amuse, avec malice, à rebaptiser Dominique Sopo, nom de l’ex-président de SOS Racisme) les propos de «débiles mentaux», je trouve cela un peu faible. Un peu trop optimiste, et par trop «tolérant», finalement. On excuse les débiles mentaux, on tente de les comprendre avant de les condamner. Je ne parviens pas à comprendre et n’ai pas envie d’atténuer la responsabilité de personnes qui pensent que l’on peut sans vergogne insulter des êtres qu’elles ne considèrent pas appartenir à l’espèce humaine. En proférant de tels propos, ce n’est plus Christiane Taubira qu’on stigmatise, c’est la République tout entière et ses valeurs qu’on insulte et menace.

Ce contenu a été publié dans Drôle d'humeur, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

14 réponses à Christiane Taubira, maligne comme un singe ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

12 + seize =