La Mamounia : vous rêvez d’y déjeuner ? Allez au Zyriab by Noura à l’Institut du Monde Arabe.

Déjeuner ou dîner à La Mamounia,  mythique hôtel de Marrakech, sans quitter Paris, c’est possible grâce à Noura et L’Institut du Monde Arabe.

Pastilla aux pigeons ©LBFQR

C’est la bonne idée de l’automne . Dans le cadre  de l’expo Le Maroc Contemporain (voir extrait du dossier de presse en bas de page *) installée à l’ Institut du Monde Arabe jusqu’au  25 janvier 2015, La Mamounia s’ associe à Noura, le célèbre restaurant libanais de Paris pour

Dorade à la mode de Fès, La Mamounia. © LBFQR

nous faire découvrir sa carte exceptionnelle. Je l’ai testée, j’ai adoré ! Après avoir visité  l’expo installée sur près de 2500 m2, on prolonge ce voyage en terre marocaine en dégustant les plats de La Mamounia.

 

Couscous aux légumes ©LBFQR

 

Ne rêvez pas !, Rachid Agouray, Chef de cet hôtel de luxe, et sa brigade  n’ont pas abandonné Marrakech pour régaler les gourmets parisiens. Ce très convoité cuisinier (30 ans de carrière au sein des cuisines de l’hôtel 5 étoiles) a simplement confié les secrets de son art à Noura qui, pour l’occasion, propose une carte libanaise conforme à son

Avec la sauce, c’est meilleur ! ©LBFQR

 

savoir-faire et une carte marocaine signée Agouray. Les petites veinardes dont je suis ont déjà goûté ses propositions, les autres ont jusqu’au 24 novembre pour initier leurs papilles aux saveurs de l’Orient proposées  au restaurant « Le Zyriab by Noura » situé au 9ème étage de l’ Institut du Monde Arabe.

 

M’hancha à la figue accompagnée de glace à la vanille ©LBFQR

La Pastilla aux pigeons est fondante. Je l’ai vraiment appréciée, moi qui mange très peu de viandes et de volailles. Son enveloppe feuilletée est à la fois fine et croustillante. Et comme elle exhalait une odeur de cannelle, je lui ai fait un sort.  Le coucous et la dorade font oublier tous ceux que l’on a goûtés avant.

 

Pâtisseries orientales, La Mamounia © LBFQR

La sauce, ce jour-là, était adaptée me semble-t-il, au goût occidental et donc, pas trop piquante. On a accompagné ce repas d’un bon verre de vin rouge tout en gardant un peu de place pour les desserts. Je n’avais jamais mangé de M’hancha et j’ai été convertie à ce délicieux feuilletage roulé à la figue. Il faut dire que tout ce qui contient de l’amande

A consommer avec modération.

et de la cannelle me rend folle. Ce dessert était présenté avec une boule de glace à la vanille, un vrai régal. Quand le thé à la menthe est arrivé avec les pâtisseries orientales,

La Mamounia, terrasse du restaurant marocain..à Marrakech.

aïe !, j’ai eu peur d’offenser le serveur en les refusant. On m’a gentiment proposé de les emballer et elles ont constitué un délicieux goûter, le lendemain de ce jour particulier. Ah, oui, j’avais oublié de préciser que c’était mon anniversaire.

Noura invite La Mamounia au restaurant Zyriad by Noura : 1, rue des Fossés Saint-Bernard, Institut du Monde Arabe, Niveau 9, 75005 Paris, France Tél : 01 55 42 55 42.

Infos pratiques :  le déjeuner, servi de 12h à 15h, se compose soit d’une entrée et d’un plat (39€) soit d’un plat et d’un dessert (39€) soit du trio entrée-plat-dessert (45€). Les plats incontournables : la pastilla de homard aux épinards, coulis de poivrons rouges à l’huile d’argan, le loup farci aux dattes de Tafilalet et petits oignons, riz à la cardamome, le tagine de poulet  aux olives et citron confit, le couscous royal au poulet et tfaya. Les desserts à goûter : la salade d’orange à la cannelle et son granité ou  la poire pochée au sirop d’épices. Le soir, le grand dîner traditionnel marocain, servi de 19h30 à minuit, est proposé au tarif unique de 58€. Je vous conseille le tagine d’agneau aux petits pois accompagné de couscous aux légumes, la dorade à la mode de Fès. Horaires : service du midi 12h-15h, service du soir 19h30-minuit, fermé dimanche soir et lundi.

 


 *L’exposition “Le Maroc contemporain” , installée sur 2 500 mètres carrés et dans tout l’IMA, présente le travail de plus de 80 artistes vivants (plasticiens, designers, vidéastes, architectes, créateurs de mode…), représentant la multiplicité des courants artistiques ainsi que la diversité culturelle, linguistique, ethnique et confessionnelle marocaine. Cette exposition sera l’une des plus importantes expositions jamais consacrées en France à la scène artistique contemporaine d’un pays étranger. – Près de 30 concerts de musique marocaine pour tous les goûts : musique savante, musique traditionnelle, musique populaire mais aussi rock, rap et hip hop – 4 spectacles de danse – Le meilleur du cinéma marocain – des conférences et des débats, avec des invités prestigieux, autour de sujets aussi divers que les langues du Maroc, le soufisme, la religion, la société civile, le féminisme, les médias, la littérature. Dressée sur le parvis de l’Institut du Monde Arabe, et ouverte à tous, une imposante tente traditionnelle du Maroc saharien, redessinée par l’architecte Tarik Oualalou, accueillera sur près de 500 mètres carrés les visiteurs pour des démonstrations d’artisanat, des spectacles ou simplement un thé ou une pâtisserie marocaine. Les plus jeunes pourront également profiter d’ateliers et de parcours de visite spécialement conçus pour eux. Pour compléter votre visite hors des murs de l’IMA, vous pourrez découvrir au musée du Louvre l’exposition consacrée au Maroc médiéval, ou encore profiter des spectacles autour du Maroc contemporain programmés par l’IMA avec d’autres lieux phares en Ile de France : Théâtre de la Ville, Maison des cultures du monde, Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis. (extrait du dossier de presse). 


Ce contenu a été publié dans Plaisirs Essentiels, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à La Mamounia : vous rêvez d’y déjeuner ? Allez au Zyriab by Noura à l’Institut du Monde Arabe.

  1. Merci dit :

    Ça a l’air absolument succulent ! La pastille au pigeon, tout particulièrement, me fait très envie..

    • isabelleaithnard dit :

      Bonjour Merci,

      Oui, c’est délicieux… à la fois sucré et salé.
      Je sais qu’il y a de belles recettes de pastilla aux pigeons sur Internet. On peut la faire aussi avec du poulet, des poissons…Au cas où vous aimeriez cuisiner

  2. ladyjaja dit :

    Comme tout cela semble délicieux ! Abordable ???

    • isabelleaithnard dit :

      Bonsoir Ladyjaja,

      Cette cuisine étant une cuisine de partage, je suggère de prendre quelques plats et de le partager à plusieurs.
      Il faut compter environ 39€ le midi pour un duo entrée-plat ou plat-dessert ou 45 € pour le trio entrée-plat-dessert et 58€ pour le dîner

  3. Lilith Despaquis dit :

    Bonjour Isabelle
    humm ça devait être bon tout ça !! :p
    Un peu de soleil dans les repas ça fait toujours du bien 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 × 4 =