Julie Villers est folle ! et le prouve sur les scènes de la Comédie Contrescarpe et du Point-Virgule.

JULIE VILLERS EST FOLLE,  c’est à la fois le titre du show de cette humoriste venue de Belgique et le constat que l’on fait en la croisant dans la vie. Dans les deux cas, elle est drôle, on ne peut que l’applaudir.

 

Julie Villers : des pois et de la démesure.

Julie Villers jouera la dernière de JULIE VILLERS EST FOLLE !, à La Comédie Contrescarpe  le 29 mai prochain à 20h, un show original dans lequel elle déploie sa riche palette de comédienne qui ose tout. Sur scène, des femmes de générations différentes sollicitent leur “putain de mémoire” dont  jaillissent des anecdotes drôles et souvent émouvantes. Comme elles se prénomment presque toutes Natacha, le show aurait tout aussi bien pu s’appeler “Deux ou trois histoires de Natacha”. Façon à peine déguisée de suggérer qu’on a toutes en nous quelque chose de Natacha.  Il y a d’abord cette vieille dame nostalgique de son heure de gloire à Berlin en 42″, époque des ses amours avec Hans, soldat allemand qui quitta “son Q pour le front…de l’Est”; puis Natacha  femme flic “qu’on appelle Georges dans le milieu”,  Natacha petite-fille de 6 ans (qui aimerait bien aussi qu’on l’appelle Georges quand elle sera grande), malmenée par sa copine d’école, dont le langage est plein de poésie : “Je t’écris lentement parce que je sais que tu ne lis pas vite. Je tape fort (Ndlr : sur le clavier de son ordi) car t’entends rien” . Entre leurs histoires surgit celle d’une avocate commise d’office, frustrée et frustrante, chargée de défendre le violeur d’une… Natacha. Julie Villers glisse habilement d’un personnage à l’autre sans provoquer de rupture de ton ni perdre en rythme. Et, malgré ce que préconise le titre JULIE VILLERS EST FOLLE !, ce n’est  pas à partir de la schizophrénie d’un personnage dédoublé voire démultiplié qu’elle déroule le fil rouge de son show  mais à partir de  la  transmission, l’héritage, le passage de relais entre les témoins d’une histoire des femmes. Une histoire qui  partirait  de la Libération à la libération des femmes se réalisant à travers des métiers initialement dévolus aux hommes (flic, avocate…). C’est riche, pensé, intelligemment mené et exigeant. Julie Villers joue également des extraits de son spectacle au Point-Virgule lors de plateaux hebdomadaires au sein des Wanted, quatuor constitué d’autres humoristes tout aussi piquantes comme La Bajon, Marie Lanchas et Carole Guisnel (voir dates en fin de post).

Aux antipodes du rire en chaîne qui se répand sur de nombreuses scènes, le spectacle de Julie Villers ne vise pas le rire à gorge déployée mais des émotions plus intimes et partant, plus sourdes. C’est le cœur et l’esprit plutôt que le ventre que cette ancienne prof de Lettres, passée par L’Institut d’Art Dramatique de Bruxelles et le Cours Florent, de Paris, veut remuer.  Julie Villers est  également la reine de l’acrobatie gymnique (elle ne craint pas, selon ses propres mots, de mettre “de l’intelligence dans son corps” ) et verbale. On se délecte de la façon dont elle tord et torture son corps et la langue quand elle ne la fait pas carrément exploser: “Je sais compter jusqu’à 450 000 et même que je connais toutes mes tables par cœur. Celle que je connais le mieux, c’est la table du garage parce qu’il lui manque un pied et c’est comme ça que j’ai commencé à apprendre ma table de 3”.  On est proche de Breton mais aussi de Prévert… et peut-être même de Magritte puisque la demoiselle est belge. En tout cas, on est du côté d’une écriture   et d’une peinture exigeantes et non de la blagounette facile. Mille raisons d’aller applaudir cette très bonne comédienne qui ne s’économise pas sur scène ni dans la vie. Joyeuse,  bonne vivante (il faut voir son coup de fourchette devant une belle pièce de bœuf et son enthousiasme à boire un bon verre de vin, voire deux), elle a le rire communicatif  (et parfois déstabilisant) et une énergie sans  borne. Parce que Julie Villers m’a fait souvent rire, j’ai voulu savoir ce qui la faisait rire….

“ON PEUT RIRE DE TOUT AVEC N’IMPORTE QUI SI TOUT LE MONDE EST DE BONNE HUMEUR”

LEBLOGFEMMEQUIRIT. Quelle est votre définition de l’humour ?

Julie Villers. Un besoin d’apporter de la dérision aux normes établies par un certain nombre.

LEBLOGFEMMEQUIRIT. Qu’est-ce qui vous fait rire depuis toujours ?

Julie Villers. Le ridicule est ce qui me fait toujours rire. Surtout quand les gens ne s’en rendent pas compte. Une chute dans la rue, une phrase qui se veut intelligente mais qui est utilisée à contre sens…

LEBLOGFEMMEQUIRIT.Qu’est-ce qui vous fait rire depuis peu ?

Julie Villers. L’être humain et son envie de changer le monde qui l’entoure en gardant tous ses acquis.

LEBLOGFEMMEQUIRIT. Quels humoristes de votre génération vous font rire ?

Julie Villers. Walter (Belge et Méchant), Alex Vizorek (Est une oeuvre d’art), Arnaud Tsamère, Arnaud Cosson, Florent Peyre, Nicole Ferroni, Julie Ferrier, Florence Foresti, MAIS SURTOUT Jean-Lou de Tapia dans Jean-Jacques.

LEBLOGFEMMEQUIRIT. Quelle histoire ou anecdote (pas) drôle ne fait rire que vous ?

Julie Villers. Le fait que dans ma famille (et dans le monde d’ailleurs, mais surtout chez moi) les femmes se transmettent le chapeau de cornes (fait d’être “cocu”) de mère en fille. Bon, ça ne fait pas rire que moi, ma mère en rigole beaucoup… Mais les femmes (comme les hommes d’ailleurs) ont souvent du mal à accepter qu’ils ne sont pas les seuls dans le cœur ou dans le corps de l’autre!

“LES HOMMES ET LES FEMMES ONT DU MAL À ACCEPTER QU’ILS NE SONT PAS LES SEULS DANS LE CŒUR ET DANS LES CORPS DES AUTRES”

LEBLOGFEMMEQUIRIT. Qu’y a-t-il de plus drôle dans votre personnalité ?

Julie Villers. Ma propension à l’absurde, à singer les gens jusqu’au ridicule!

LEBLOGFEMMEQUIRIT. A quel moment de votre vie vous êtes-vous aperçue que vous aviez un talent comique ?

Julie Villers. Toute petite, on me surnommait “Le p’tit Spirou”. J’imitais tout et tout le monde, le Bébète Show. Je refaisais les personnages de dessins animés… En primaire (CP, CM1….) je passais dans les classes pour présenter une version drôle de “L’Ecole des Fans” et je faisais Jacques Martin avec des vestes de mon père.

LEBLOGFEMMEQUIRIT. Préférez-vous qu’on dise «Julie Villers est une comique?» ou «Julie Villers est une humoriste» ? Quelle différence faites-vous entre les deux ?

Julie Villers.  Pour moi, l’humoriste est la personne qui cherche à faire rire et qui en fait son métier, qui analyse toutes les situations et personnes pour en faire quelque chose de drôle alors qu’une personne comique ne s’en rend pas forcément compte et va s’y exercer de manière plus ponctuelle.

LEBLOGFEMMEQUIRIT. Racontez-moi quelque chose qui vous a fait hurler de rire ?

Julie Villers. L’an dernier à Avignon un badaud rencontre Florent Peyre en train de parader dans la ville et lui dit : “T’es Florent Peyre le mec de la télé?… Alors fais une blague pour voir si tu es le vrai!”.



LEBLOGFEMMEQUIRIT. Quelle est votre humoriste femme préférée ?

Julie Villers. J’en ai plusieurs (mal)heureusement. Julie Ferrier car elle est très actuelle, c’est une artiste complète. Muriel Robin pour toutes ces situations qui m’ont fait rire pendant tant d’années. Chantal Ladesou pour sa tronche, ce qu’elle en fait et ce qu’elle dit.

LEBLOGFEMMEQUIRIT. Quel est votre humoriste homme préféré ?

Julie Villers. Pareil, j’en ai trois : Walter, pour son écriture, son actualité, son autodérision. Jean-Lou de Tapia, car c’est un artiste complet et que j’aime ce qu’il dit et la façon dont il le dit et enfin, mais non des moindres, Gustave Parking pour tout ce qu’il est dit et fait dans l’humour et au-delà. Dupontel,  je l’adore, s’il me propose de venir manger une choucroute avec lui, je dis oui tout de suite ! Il ne fait pas de one-man-show mais j’aime beaucoup Pierre Richard  bien entendu, pour sa drôlerie, sa profondeur et ses cascades… il m’a beaucoup inspirée à ce niveau-là d’ailleurs.

LEBLOGFEMMEQUIRIT. Pensez-vous qu’il y a un humour féminin et un humour masculin ?

Julie Villers. Oui et non. Oui parce que nous sommes très différents et ça on ne peut rien y faire ,et puis les femmes doivent encore trouver leur place dans ce milieu malheureusement. Et non parce que si nous le voulions vraiment avec persévérance nous pourrions parler des mêmes choses (ce qui se fait quand certains humoristes hommes parlent de leurs difficultés dans leurs relations et que les femmes répondent dans leur one-women par l’opposé).

LEBLOGFEMMEQUIRIT. Quelles sont vos comédies préférées ?

Julie Villers. Les 3 frères et sans doute Les Bronzés font du ski. Je dirais bien aussi C’est arrivé près de chez vous mais ce n’est pas considéré comme un film comique.

LEBLOGFEMMEQUIRIT. Quels livres ( roman, théâtre, BD, poésie…) vous font rire ?

Julie Villers. En BD, c’est clair, c’est Astérix… Les 12 travaux, chez Cléopâtre…L’Alouette de Jean Anouilh,  Nos voisins du dessous de Bill Bryson…

LEBLOGFEMMEQUIRIT. Quelle est votre réplique drôle préférée ? (citation de film, livre, sketch…)

Julie Villers. “Je ne vous jette pas la pierre, Pierre mais j’étais tout de même à deux doigts de m’énerver”(Ndlr : Le Père Noël est une ordure)

LEBLOGFEMMEQUIRIT. De quelles personnes (connues ou non) aimez-vous entendre le rire et pourquoi ?

Julie Villers. Le rire de Thierry Roland parce qu’il ressemblait au mien. Celui de mes sœurs et ma mère parce que nous sommes aussi bruyantes les unes que les autres. Celui de Senda Bruyas qui travaille au Fieald parce qu’il est très particulier, on dirait un écureuil qui rigole.

 

Nicole Ferroni © LBFQR.

LEBLOGFEMMEQUIRIT. Si vous deviez partir sur une île déserte quels humoristes emmèneriez-vous avec vous ?

Julie Villers. Walter, Arnaud Tsamère, Arnaud Cosson, Nicole Ferroni, Jean-Lou de Tapia dans Jean-Jacques Et Gusta.

LEBLOGFEMMEQUIRIT. Si vous deviez vous réincarner en humoriste dans la peau de qui voudriez-vous renaître ?

Julie Villers. Muriel Robin pour sa carrière et ses sketches.

LEBLOGFEMMEQUIRIT. Pensez-vous qu’on puisse rire de tout ?

Julie Villers. Oui on peut rire de tout.

LEBLOGFEMMEQUIRIT. Et avec n’importe qui ?

Julie Villers. On dit souvent qu’on ne peut pas rire de tout avec tout le monde mais je pense qu’on y arrivera avec du savoir-vivre, de l’autodérision et l’éducation vers l’amour inconditionnel de son prochain et de la tolérance.

LEBLOGFEMMEQUIRITQu’est-ce qui ne vous fait vraiment pas rire du tout ?

Julie Villers. Rien ne me fait rire les jours où je suis de mauvaise humeur… et vu que le mot Humour est en fait un dérivé du mot humeur, que les Anglais du XVII ème siècle prononçaient très mal…Cela appuie ce que je disais juste précédemment : on peut rire de tout avec tout le monde si tout le monde est de bonne humeur!!!! Aujourd’hui, je ne vois pas ce qui ne me fait pas rire à part la méchanceté et la vulgarité qui ne servent à rien.

Où voir Julie Villers ? Julie Villers joue Julie Villers est folle !,mercredi 29 mai à 20h à La Comédie Contrescarpe : 5, rue Blainville 75005 Paris. Tél :01 43 26 25 60 Julie fait également partie des Wanted, plateau féminin composé de Marie Lanchas (qui sera peut-être remplacée par une autre comédienne), La Bajon et Carole Guisnel ( trois chouchous du blogfemmequirit). Ensemble elles jouent les samedis 15,22 et 29 juin à 20h au Point-Virgule : 7, rue Sainte-Croix-de-La Bretonnerie, 75004 Paris. Tél : 01 42 78 67 03.

 

 

Ce contenu a été publié dans Qu'est-ce qui fait rire..., avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cinq × quatre =