Julie Gallibert dans C’est arrivé près de chez elle, ce soir à Nantes.

Julie Gallibert jouera son spectacle ce soir et le 29 mars à La Compagnie du Café-Théâtre de Nantes*. L’occasion de revoir la galerie de ses personnages barrés dont l’inénarrable Mamie Whisky.

Julie Gallibert

Lauréate du Prix du Jury lors de la 6ème édition de La Machine à Rire, festival d’humour de La Machine (commune située près de Nevers) Julie Gallibert promène ces temps-ci son show en régions. Je n’ai pas vu l’intégralité de C’est arrivé près de chez elle mais le personnage qu’elle a posé sur la scène de la salle des Bains Douches m’a donné envie de la découvrir. Interview express d’une future grande.

LEBLOGFEMMEQUIRIT. Ceux qui n’ont pas vu votre spectacle dans son intégralité connaissent, en revanche, Mamie Whisky qu’on regarde en boucle sur le web. Cette mamie sans limites qui siffle du Jack Daniels et fait de la beatbox est-elle le personnage principal de votre spectacle ?

JULIE GALLIBERT. Mamie Whisky est un personnage parmi d’autres mais elle n’est pas le fil rouge de mon spectacle. Le personnage principal, c’est moi, Julie et Mamie Whisky est ma grand-mère. C’est un des extraits qui permet de montrer ce que je sais faire : des choses très visuelles, physiques et, en même temps, jouer avec le son.

LEBLOGFEMMEQUIRIT. Mamie Whisky s’impose par ses mimiques, ses gestes et attitudes plus que par ce qu’elle raconte. L’écriture est-elle quelque chose de difficile pour vous ?

JULIE GALLIBERT. Oui, car je ne peux pas me qualifier de grande auteure. J’aime tout ce qui est clownesque, les trucs un peu spontanés, jouer avec les gens, jouer aux questions-réponses tout en restant dans mon personnage. Je ne fais pas du stand-up, il n’y a pas de vannes, je compose des personnages et raconte une histoire.

LEBLOGFEMMEQUIRIT. Qu’est-ce qui surgit en premier lorsque vous construisez votre spectacle : une idée, des mots et des répliques ou un corps qui s’anime et va donner vie à un personnage ?

JULIE GALLIBERT. Ça dépend, j’n’ai pas vraiment de règles mais c’est vrai que le personnage va plus m’inspirer une histoire que l’inverse.

LEBLOGFEMMEQUIRIT. Quels comédiens vous inspirent ?

JULIE GALLIBERT. J’aime beaucoup Jacqueline Maillan et Catherine Deneuve.

LEBLOGFEMMEQUIRIT. C’est bien que vous citiez Catherine Deneuve. Je trouve qu’on ne l’utilise pas assez souvent dans le registre de la comédie.

JULIE GALLIBERT. Catherine Deneuve est très drôle dans le registre comique. Petite, j’adorais ce que faisait Muriel Robin et plus récemment, Julie Ferrier.

LEBLOGFEMMEQUIRIT. Quel a été votre parcours ?

JULIE GALLIBERT. Je viens de l’impro. Ça fait bien dix ans que j’en fait.

LEBLOGFEMMEQUIRIT. Faites-vous du one-man parce que vous avez le sentiment d’avoir à exprimer des choses, seule, ou parce que vous n’avez pas l’opportunité de travailler en troupe ?

JULIE GALLIBERT. C’est un réel choix résultant d’une envie très claire. J’avais envie d’avoir une autre expérience. Je suis curieuse et assez touche à tout. Je voulais toucher cette forme d’expression-là. Maintenant, je ne sais pas quelle sera l’espérance de vie de mon spectacle. J’n’en ai aucune idée, je vais laisser faire les choses et, à côté, je continue l’impro professionnellement.

LEBLOGFEMMEQUIRIT. Qu’est-ce qui ne vous fait pas rire ?

JULIE GALLIBERT.(s’adressant à l’humoriste Gérémy Credeville). Gérémy Credeville (rires). Non, pas grand chose… Tout me fait rire. Après, les vrais sujets sensibles me dérangent un peu. Je vais dire quelque chose de bateau mais les SDF, voilà quelque chose qui ne me fait pas rire.

LEBLOGFEMMEQUIRIT. Ce n’est jamais un thème qui dérange mais ce qu’on en fait, non ? Vous pourriez écrire là-dessus ?

JULIE GALLIBERT. Ah oui, ce serait une bonne idée.

LEBLOGFEMMEQUIRIT. Quelles sont les premières personnes à vous avoir encouragée à faire de la scène ?

JULIE GALLIBERT. Mes amis et ma famille, principalement.

LEBLOGFEMMEQUIRIT. Qu’avaient-ils décelé de rare au point de vous encourager à l’exploiter ?

JULIE GALLIBERT. Je ne sais pas s’ils ont décelé quelque chose mais en toutcas, ils étaient à l’annonce de mon projet. C’était quelque chose d’assez évident donc ça m’a paru quelque chose de logique aussi.

* à 21h à La Compagnie du Café-Théâtre de Nantes : 
6 rue des Carmelites 44000 Nantes. Infos : 02 40 89 65 01
Billetterie : www.nantes-spectacles.com
Tarifs: 14€ / 21€

Ce contenu a été publié dans A voir vite. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

six + seize =