Le vice économique ? Je le croise tous les jours.

Le vice économique ? Un commerçant de mon quartier le propose en vitrine, “sur demande avec pré-paiement”. Et j’en suis fan mais pas à la manière d’un Cahuzac ou d’un Thévenoud …

La vérité n’est jamais là où l’on croit l’apercevoir et la percevoir©LBFQR

VICE ÉCONOMIQUE , qu’est-ce que c’est, au juste ? Ce que j’adore avec cette expression c’est que  j’interpelle à la fois les ennemis de la finance et du grand capital, tous ceux qui pensent que “le vice économique”, c’est un pléonasme  ! Tous ceux, enfin,  que le seul mot VICE a incités à venir sur mon blog. Mais quel genre de commerçant peut suggérer pareille offre ? Le plus amusant dans cette histoire, c’est que l’artisan en question le fait un peu “à l’insu de son plein gré”…

Photo n°2 ©LBFQR

La semaine dernière, je me suis étonnée de voir un passant mitrailler la vitrine de ce teinturier, peintre à ses heures perdues, qui expose ses œuvres dans sa boutique. J’étais à l’intérieur du commerce et le type sur le trottoir passait tellement de temps à shooter la devanture qu’il en devenait suspect. J’ai d’abord pensé : “Il ne me viendrait pas à l’idée de photographier un tableau sans entrer dans  le magasin pour demander des infos et surtout l’autorisation”. Avant de me dire : ” Encore un qui fantasme sur l’art contemporain mais doit passer plus de temps à regarder des pantoniers que des toiles dans les musées !”. C’est un peu méchant, je l’avoue. Ce n’est qu’en ressortant de la boutique que j’ai compris l’intérêt du photographe pour le tableau…

Tel est pris qui croyait (com)prendre ©LBFQR

Suivant l’heure de la journée, la météo et la luminosité, les lettres et les mots sur la vitrine ne livrent pas la même information. Passé 18h, le Service Economique sur demande et avec pré-paiment (photo 2) passe inaperçu tant il est banal. Mais  entre 11h et 16h30, quand le soleil brille au point d’aveugler les passants, la vitrine s’anime d’un tout autre message. Certaines lettres semblent préférer l’ombre et disparaissent…C’est à ces heures claires et chaudes de la journée qu’apparaît le Vice économique (photo 1).

Alors, déçus de n’avoir pas découvert derrière cette vitrine quelque  chose de plus sulfureux  ? Qu’on se le dise : la vérité n’est jamais là où l’on croit l’apercevoir ni la percevoir. Sur ce dernier point Jérôme C  et Thomas T sont d’accord avec moi♦

Ce contenu a été publié dans Drôle d'humeur. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Le vice économique ? Je le croise tous les jours.

  1. Isabelle de Guinzan dit :

    Ahah pas mal du tout 😉

  2. ColetteduNet dit :

    Très drôle! J’adore ce genre de surprises urbaines!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13 − quatre =