Si la pipe cimente le couple, que fait le cunnilingus, il tient la chandelle ?

La pipe ciment du couple. Ce n’est pas moi qui l’affirme mais la couv’ de ELLE. J’avoue que ça m’a bien fait sourire. Une appréciation qui me laisse…hum, non pas bouche bée (trop dangereux de rester la bouche entr’ouverte ces temps-ci avec tout ce qu’on essaie de vous faire avaler), mais bouche cousue. En d’autres termes, je ne me mouille pas et vous n’aurez pas mon avis sur la question. Chacun fait ce qui lui plaît !

ELLE n°3473 20 juillet 2012

Si je ne vous révèle pas mes pratiques intimes préférées, je peux en revanche vous dire ce que je pense de l’angle du papier. Je n’ai pas été étonnée de voir ce sujet traité. L’été, tous les magazines y vont de leur étalage de chair et de sexe coincé entre des jeux censés nous détendre. ELLE a, par ailleurs, déjà traité ce sujet sur son site Internet, sous le nom plus académique de Fellation : Maîtrisez-vous l’art de la fellation ? Fellation, plaisir d’offrir, La fellation par envie ou par obligation (9 filles nous ont expliqué ce qui les motivait vraiment à se mettre à genoux), La fellation : révisez vos basiques buccaux etc…Eté oblige, la fellation devient pipe et passe du web au print dans l’espoir de gagner quelques lectrices et lecteurs supplémentaires.

Ce qui m’a étonnée c’est que, encore une fois, on n’aborde le sujet que d’un côté…si je puis dire. C’est étrange qu’un magazine féminin et qui se dit également féministe et prône l’égalité entre les sexes ne se soit pas demandé si LE CUNNILINGUS BÉTONNAIT LE COUPLE ? Autrement dit, si jouer avec sa bouche qu’elle soit masculine ou féminine aidait à améliorer la communication dans le couple.

 

J’aurais adoré lire les témoignages de femmes révélant : “C’est  clair ! Si je n’ai pas mon cunni pendant les préliminaires, je me rhabille et je disparais ! C’est même pas la peine qu’il me rappelle”.   Et en contrepoint, la réaction d’hommes face à cette demande que tous n’apprécient pas. Ben, non, je n’ai pas lu cela. Pourtant, je peux vous assurer que cette phrase je l’entends régulièrement autour de moi.

A lire ce genre d’articles -que l’édition québécoise du  Huffington Post  juge aussi maladroit que celui sur les Noires et la mode qui a fait polémique il y a quelques mois- on finit par croire que la pipe, les hommes n’ont que ce mot à la bouche et que, conscientes de cela, les femmes en ont fait un objet de négociation. Et vous le savez parfaitement, dès qu’on parle de négociation dans le sexe, on entre dans la sphère de la prostitution.

Chaque fois que dans un film, je vois un homme en voiture ou à pied être raccolé par une prostituée qui détaille ses prestations et tarifs, j’imagine aussitôt la scène dans sa version inversée. Un homme torse nu et en boxer moulant s’approche d’une cliente potentielle et lui dit : “Tu viens chérie ? C’est 30 € le cunni, 60 l’amour”…et chaque fois  je me demande si les femmes réclament aussi librement des caresses buccales que les hommes le font.

Ceci est bien une pipe Mac Allister vendue 5,10€ chez Castorama.

Mais ce qui m’a vraiment amusée ce n’est pas le mot Pipe mais Ciment… Imaginer que certaines se servent de leur langue comme d’une truelle m’éclate. Imaginer qu’on cimente un couple grâce à cela me consterne. Et ce qui achève de me plier c’est de constater que cet article sur la pipe qui cimente le couple ait été  rédigé par Catherine Roig, spécialiste des pages cuisine et gastronomie au magazine ELLE. Il est évident que pareille question ne pouvait être traitée que par une spécialiste des questions de bouche. J’ai hâte de lire l’article de la spécialiste du jardinage quand elle nous indiquera la manière la plus érotique de nous tailler le buisson !  

Ce contenu a été publié dans Drôle d'humeur, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Si la pipe cimente le couple, que fait le cunnilingus, il tient la chandelle ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-sept + dix-huit =