Mylène Farmer au JT de Laurent Delahousse : une interview plus hors du temps que Timeless?

Mylène Farmer était l’invitée du JT de Laurent Delahousse, dimanche soir sur France 2. La chanteuse a répondu comme toujours poliment et posément à une interview hors du temps et qui a été suivie par 7,4 millions de téléspectateurs.

 

Si d’habitude j’évoque ici des choses qui me font rire ou sourire, il m’arrive aussi de consigner celles qui dissipent ma joie ( la semi-naked party de Desigual, les décès de Tsilla Chilton, Mouss Diouf, Valérie Benguigui…). Aujourd’hui, ce qui m’a fait perdre le sourire c’est cette interview de Mylène Farmer menée par Laurent Delahousse, que j’ai regardée sur France 2 hier soir.  Quelle déception ! Je l’ai trouvée paresseuse et sans intérêt. Et là, il ne s’agit pas d’incriminer la chanteuse mais les questions sans relief qu’on lui a soumises (voir video ci-dessous).

Mylène Farmer, qui a entamé une série de concerts à Bercy dont les places se sont vendues en un temps record, rechigne à se plier à l’exercice de la promo. Cela fait partie de son mystère et sans doute de son intégrité. Cette star indétrônée depuis près de 25 ans remplit sans promo et sans peine, d’immenses salles de concert et vend une quantité d’albums que même la crise n’a pas contrariée. J’ai beaucoup de respect pour cette artiste qui cultive une star-attitude à “l’ancienne” à une époque où l’on sait tout sur tout le monde. Même l’intime, l’indigeste et l’indicible. C’est pour cela sans doute que j’attends toujours beaucoup d’un entretien avec Mylène Farmer que j’ai moi-même interviewée il y a une quinzaine d’années. Mylène Farmer répond à toutes les questions, ne se dérobe pas et quand ça devient trop personnel, elle sait esquiver avec panache. C’est un auteur après tout, elle sait donc (ab)user des mots pour vous faire ravaler les vôtres.
http://youtu.be/mss54TN1tVg

QUAND J’APPRENDS QUE MYLÈNE FARMER VA CHANTER EN RUSSIE, J’AIMERAIS QU’ON POSE À CETTE ICÔNE GAY, DES QUESTIONS SUR L’HOMOPHOBIE.

A bientôt 52 ans, Mylène Farmer est une femme forte et intelligente et non un petit être fragile qu’il faudrait ménager sous prétexte qu’elle a cette allure frêle, mi-faon mi-oiseau tombé du nid. Je n’ai donc pas compris qu’on lui pose les questions convenues, semblables à celles qu’on adresse à des jeunes femmes comme Selena Gomez et autres stars américaines formatées et cornaquées. Ces questions interchangeables, sans  effet ni relief qu’on ne trouverait évidemment pas sur les fiches du plus mauvais des stagiaires de chez Taddéi, Ardisson ou Pascale Clark. Une interview que je ne qualifierais pas de TIMELESS (intemporelle, titre du dernier album de la chanteuse) mais de out of time… hors du temps. Et même out of tune (qui sonne faux comme on le dit de quelqu’un qui chante en malmenant la gamme).

Quand j’apprends que Mylène Farmer va donner son spectacle en Russie où elle est une véritable star, j’aimerais que Laurent Delahousse lui pose une question sur le scandale de l’homophobie en Russie. Aurait-il oublié que les prochains J.O d’hiver se dérouleront à Sotchi en 2014 ?  Cette interview n’étant pas en direct, Delahousse avait  la possibilité de poser une question. J’ai cru qu’il allait le faire au moment où il  demande : “Vous êtes née en colère, vous ne l’êtes plus ?”. C’était l’occasion d’enchaîner sur : “Qu’est-ce qui vous révolte aujourd’hui ? Que pensez-vous de l’homophobie  des Russes qui soutiennent à 88% cette loi promulguée par Poutine?” Blablabla…

Ce n’est pas une question de trop pour celle qui est, depuis ses débuts, une icône gay et qui, tant à travers ses videos qu’à travers ses textes a toujours défendu la liberté d’expression qu’elle soit sexuelle, esthétique… Il ne s’agit pas non plus de lui suggérer de renoncer à se rendre dans le pays de Poutine mais simplement de lui demander si elle pense que ses chansons à elle, et les chansons en général, peuvent changer l’image qu’on se fait du monde à défaut de le changer lui-même. Evidemment, on va me dire que les chanteurs, les artistes n’ont pas à faire de politique pendant leur promo…Mon problème, ce n’est pas la réponse ou non réponse des artistes qui font ce qu’ils veulent. Mon problème c’est qu’on ne leur pose même pas ces questions de peur de les agacer.

UN PSY EN DIRAIT LONG SUR CETTE TEXTURE BLANCHE ET FONDANTE QUI JAILLIT DES MOTS DE DELAHOUSSE CHAQUE FOIS QU’IL EST FACE À MYLÈNE FARMER. 

Alors voilà pourquoi je n’ai pas ri. Parce qu’au lieu d’une question simple sur la discrimination sexuelle en Russie, j’ai entendu des questions sur “les paysages de plaines enneigées” et sur un possible exil dans ce pays ???!!!!(Si  à chaque fois qu’on prononce le mot Russie, on pense à Depardieu, c’est étrange!). Et ce n’est pas la première fois que Laurent Delahousse parle de neige en recevant Mylène Farmer (lire à ce sujet l’article de Slate.fr intitulé Laurent Delahousse ou l’ontologie du bonheur journalistique)… Un psy  aurait beaucoup à dire sur cette texture blanche et fondante qui jaillit des mots du journaliste Laurent Delahousse chaque fois qu’il se frotte à Mylène Farmer.

Si j’avais été homo et fan inconditionnelle de Mylène Farmer, je me serais sentie un peu mal – pour ne pas dire oubliée ou trahie- qu’on n’aborde pas cette question avec elle. En étant ce que je suis, je suis peinée qu’on n’ose pas lui poser ces questions de peur de la froisser. Peinée qu’on la sous-estime. Encore une fois, je parie sur l’intellience et la répartie de Mylène Farmer qui aurait su quoi dire. Forcément, absolument et sans contrefaçon.

Ce contenu a été publié dans Drôle d'humeur, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

9 réponses à Mylène Farmer au JT de Laurent Delahousse : une interview plus hors du temps que Timeless?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cinq × 5 =