Les BLABLA: Emilie Pfeffer, Coralie Lascoux et Hélène Mouchel, reines de l’impro.

BLA BLA c’est le show qu’Emilie Pfeffer, Coralie Lascoux et Hélène Mouchel trois pros de l’impro jouent au Bout. Le public leur impose des thèmes qu’elles transforment en sketches drôles et forcément inédits. L’exercice est difficile mais le trio s’en sort toujours avec brio.

Emilie Pfeffer, Coralie Lascoux et Hélène Mouchel des BLA BLA.

Ces trois-là sont intarissables et irrésistibles. Tellement qu’on en redemande et qu’on trouve bien courte l’heure consacrée à BLA BLA leur show interactif.  A mon époque, on disait  de filles comme elles qu’elles étaient ” impayables !”. En ces temps où se faire (bien) payer relève pour certains du miracle, mieux vaut ne pas remettre à la mode cette expression que les plus jeunes qualifieront de “vintage”.

 

 

Emilie Pfeffer

Emilie Pfeffer, la grande fille aux cheveux châtains et bouclés, Coralie Lascoux, tout aussi grande et blonde, Hélène Mouchel, plus petite aux cheveux lisses couleur acajou incarnent de leur belle trentaine, les rédactrices futées d’un magazine féminin dont le public définit le sommaire. A lui de proposer des sujets entrant dans les sections Mode, Beauté, Loisirs, Société, Sexualité, Cuisine… à elles d’angler les articles qui les alimenteront. “Bienvenue à BLA BLA premier magazine féminin dont vous êtes le comité de rédaction, annonce Emilie Pfeffer, la rédactrice en chef  en serrant la main de chaque spectateur.  Si ce qu’on fait est pourri, ce sera un peu de votre faute”. Ravis qu’on les sollicite, les spectateurs ne se sont pas fait prier et jettent tout ce qui leur passe par la tête y compris des sujets un peu farfelus comme la brico-salsa, loisir combinant le bricolage et la salsa; et d’autres plus classiques :  La chanteuse Anggun, Faire l’amour dans un théâtre, Une rencontre avec Karl Lagerfeld, La sortie de l’Euro,Valérie Trierweiler doit-elle travailler ?  etc… A peine  le temps de noter ces idées que les filles sont déjà prêtes. Les petites histoires que Les BLA BLA -le nom de leur show est devenu fatalement celui du trio- brodent autour d’un mot ou d’une situation sont savoureuses parfois coquines jamais déplacées. Et même quand Hélène affirme : “J’ai essayé le tire-lait vibromasseur et je dois dire que mon bébé a souvent des biberons”, c’est déjà beaucoup pour ce trio malin qui sait faire preuve de subtilité dès qu’il s’agit de sexe.

 

Coralie Lascoux

Les trois comédiennes s’en donnent à cœur joie, relèvent tous les défis et osent tous les amalgames. J’ai eu droit à un sujet sur la  fin de l’Euro vue par Fashion TV, les J.O vus par Chasse & Pêche et autres choses improbables. C’est à mourir de rire. Coralie, Hélène et Emilie sont heureuses de jouer et leur bonheur est contagieux. Leur show rythmé est un régal de fantaisie et de délire mesuré. Pas de répit pour nos muscles zygomatiques fort sollicités par celles qui, comble de l’élégance,  font passer cet exercice ô combien difficile pour quelque chose de simple. Improviser pourtant, ça ne s’improvise pas ! C’est à la fois comprendre et se détourner de ce qu’on a saisi, anticiper, faire preuve d’imagination, de réactivité, disposer d’un vocabulaire étendu et d’une certaine culture. Emilie Pfeffer en sait quelque chose, qui enseigne la discipline à L’Ecole du One-man-show d’Alexandre Delimoges.

Hélène Mouchel, Emilie Pfeffer et Coralie Lascoux excellent dans l’art de conter des histoires venues de nulle part et qu’elles oublient aussitôt le show terminé et de recommencer chaque fois qu’un nouveau public leur soumet de nouveaux thèmes. Le sketch où elles livrent en deux minutes, puis 1 minute, puis 30 et enfin 15 secondes une histoire pour enfants dans laquelle se croisent Cendrillon, Boucle d’or, Les 3 petits cochons et Raiponce, est exceptionnel et devrait servir de modèle en classes de collège quand on apprend à faire des synthèses de textes. C’est intelligent, enlevé, jamais maladroit, toujours cohérent et remarquablement ficelé. Aussi solide finalement que l’amitié qui lie les trois comédiennes.

Hélène Mouchel

Autre moment grandiose : le doublage d’un extrait que le public a choisi entre Grey’s anatomy et Candie. Alors que défilent les images du dessin animé nippon, les BLABLA se lâchent sur le sujet sexo proposé plus tôt par le public “Faire l’amour dans un théâtre”. On atteint là un niveau très élevé dans le détournement d’images, de langage et de situation. Les BLA BLA surfent sur l’absurde, font de la voltige avec leur folie sans jamais se fracasser. Leur show met de bonne humeur. On ressort avec l’envie d’y retourner avec des copines et en famille une fois, deux fois…autant de fois qu’on le souhaite puisque la partition change à chaque public.

Ah si toutes les conf’ de rédaction des magazines féminins se déroulaient ainsi, avec autant d’imagination et de fantaisie, on aurait en couverture des questions autrement plus importantes et plus exigeantes  que “La pipe cimente le couple“. Parce que ces trois-là m’ont fait rire, j’ai eu envie de savoir CE QUI FAIT RIRE Coralie, Emilie et Hélène.

 

  “Les humoristes femmes qui se cantonnent à parler des mecs et de leurs règles sont minimalistes comme les hommes qui enchaînent des blagues foireuses sur leur femme ou leur belle-mère” Hélène Mouchel

Monty Python

LEBLOGFEMMEQUIRIT. Comment est né le spectacle BLABLA ?

CORALIE LASCOUX. Nous jouions depuis cinq ans au Point-Virgule dans la troupe d’improvisation En Construction. Quand nous nous sommes séparées des garçons pour des raisons d’agenda, l’envie de rester entre filles et de faire un spectacle différent s’est imposée.

EMILIE PFEFFER. On jouait dans une troupe d’improvisation au Point-Virgule, Coralie, Hélène, moi et trois comédiens, depuis plusieurs années et on a eu envie de faire un spectacle entre filles ! Petit à petit s’est nouée une vraie amitié et une envie de continuer à travailler ensemble et de former un véritable trio.

HÉLÈNE MOUCHEL. Je crois que Coralie a bien répondu à la question !
Une envie de faire un spectacle féminin avec deux amies complices.

LBFQR. Quelle est votre définition de l’humour ?

C.L. La rigolade !

E.P. Faire rire !

H.M. Apporter du bonheur aux gens, avoir cette petite étincelle qui provoque l’explosion de rire chez le public, étincelle qui est un condensé de malice, de culot et de partage.

 

Marine Baousson

LBFQR. Qu’est-ce qui vous fait rire depuis toujours ?

C.L. L’imprévu, le quotidien. Quelqu’un qui se casse la figure ou qui se prend une porte, ça me fait toujours rire.

E.P. Les gens qui tombent…

H.M. Les Nuls, Albert Dupontel, Groland, les Monthy Python.

LBFQR. Qu’est-ce qui vous fait rire depuis peu ?

C.L. Les politiques de droite…. Mais ils me font pleurer aussi.

E.P.

H.M. La politique

LBFQR. Quels humoristes de votre génération vous font rire ?

C.L. Florence Foresti, Marine Baousson, «Les deux», Jérémy Charbonnel, Gady, Candiie, Jamel Debbouze.

E.P. Marine Baousson, Bérengère Krief.

H.M. Jérémy Charbonnel, Marine Baousson, Florian Jutant.

LBFQR. Quels humoristes ou comédiens vous ont donné envie de faire de la scène ?

C.L. Ma première prof de théâtre Annie Schnidler à La Rochelle, une femme exceptionnelle.

H.M. Les Nuls L’Emission, écrire des sketchs toutes les semaines avec des guests et un budget monstrueux pour les costumes et les décors, ça m’a fait saliver de suite !

E.P. ( Pas de réponse)

 

Bérengère Krief

LBFQR. Quelle histoire ou anecdote (pas) drôle ne fait rire que vous ?

C.L. (pas de réponse).

E.P. Difficile cette question, je sèche…

H.M. François Hollande et le tweet de Valérie.

LBFQR. Qu’y a-t-il de plus drôle dans votre personnalité ?

C.L. Ma répartie, ma maladresse, ma façon de cumuler les petites mésaventures qui n’arrivent qu’à moi.

E.P. Ma maladresse, et mon défaut de prononciation (mais ça c’est physique !)

H.M. La finesse, toujours dans la finesse.

“Ma réplique drôle préférée ? “Je vais faire une tarte aux pommes” de Caroline Ingalls dans La Petite Maison dans la prairie”, Coralie Lascoux.

LBFQR. A quel moment de votre vie avez-vous réalisé que vous aviez le talent de faire rire ?

 

Florian Jutant

C.L. A 15 ans, lors d’un hommage à Brassens. J’ai dit le texte de sa chanson Tonton Nestor, on m’en parle encore… je ne sais comment le prendre. Et plus tard quand j’étais chez Périmony (Ndlr : cours de théâtre parisien), on a monté avec des copains une troupe de café théâtre, on s’appelait Les Grumeaux. Armelle en faisait partie.

E.P. En colonie de vacances, vers 8 ans, j’empêchais soi disant les autres de manger en les faisant rire. Du coup, je devais manger en leur tournant le dos et ça les faisait encore plus rire ! Mais c’est lors de ma première pièce de théâtre en 6ème que je me suis rendu compte que j’adorais faire ça !

H.M. Ah, à l’école primaire, on avait préparé une chanson sur Astérix et tout le monde se marrait quand c’était à mon tour de jouer. Ça m’a beaucoup plu d’amuser la galerie, bon, le côté pas drôle c’est qu’un enfant de l’école est mort dans un accident de voiture et le spectacle fut annulé…

LBFQR. Préférez-vous qu’on vous présente comme comiques ou humoristes ? Quelle différence faites-vous entre les deux?

C.L. Nous sommes improvisatrices.

E.P. Improvisatrice… comique !

H.M. Je suis comédienne avant tout, si, si, je vous jure, je peux faire pleurer !

LBFQR. Quand, où et pourquoi avez-vous ri dernièrement ?

C.L. Hier, lors de notre représentation de BLA BLA. Après sept ans de collaboration Emilie et Hélène me surprennent toujours. Je suis leur plus grande fan.

E.P. J’ai une fille de trois ans alors je ris tous les jours, mais ça ne fait peut-être rire que moi… (ah super ça répond -presque- à la question sur ce qu’il y a de plus drôle dans ma personnalité !)

H.M. Hier soir devant Hasta La Vista, un putain de film, je ne m’en suis toujours pas remise (j’ai pleuré aussi, de vrais comédiens :))

LBFQR. Quelle est votre humoriste femme préférée ?

C.L. J’en ai deux, des personnalités uniques et incomparables: Hélène et Emilie de BLA BLA, elles sont improvisatrices, elles me font mourir de rire comme dit plus haut.

E.P. Valérie Lemercier, pour ses personnages et sa folie

H.M. Valérie Lemercier, elle est inclassable, elle écrit merveilleusement bien et je la trouve très drôle.

LBFQR. Et chez les hommes ?

C.L. Il y a tellement d’hommes dans ce métier!!!! C’est difficile de choisir. J’adore Elie Semoun pour ses personnages et ses yeux qui pétillent d’intelligence comme j’adore les chroniques de Daniel Morin sur France inter parce que…. c’est drôle !

E.P. Desproges, pour ses textes et son humour pince sans-rire.

H.M. Les Blabla, j’adore ses personnages et il peut aller très loin dans ses sketches.

“On peut rire de tout mais il faut bien choisir le moment”, Emilie Pfeffer.

LBFQR. Pensez-vous qu’il y a un humour féminin et un humour masculin ?

C.L. Oui, et pourtant les mecs s’éclatent à notre spectacle. Par exemple j’aime beaucoup la série On habite au 65 sur Youtube et mes préférées sont les deux seules filles : Camille et Sarah m’amusent beaucoup. Allez voir, c’est très intelligent, ça fait du bien.

E.P. Non pas vraiment… ça dépend des personnes !

H.M. Non, il y a des personnalités. Je pense vraiment que les humoristes femmes qui se cantonnent à parler des mecs et de leurs règles sont minimalistes comme les hommes qui enchaînent des blagues foireuses sur leur femme ou leur belle-mère.

LBFQR. Quels sont vos films comiques préférés ?

C.L. Je suis cinéphile, c’est ma première passion. Cependant, j’ai une grosse lacune en comédie. Je ne suis pas une grande fan du cinéma comique (surtout français). J’ai dû voir deux Louis de Funès ce qui étonne beaucoup Emilie et j’ai regardé Les Bronzés pour la première fois en 2012. J’adore La vie de Brian des Monthy Python. Et je suis fan de John Waters qui fait des comédies loufoques hyper kitsch comme Hairspray ou Cry Baby. Les vieux films de Chaplin, Capra, Lubitsch, Wilder ne me lassent pas. Arsenic et Vieilles dentelles est un classique inégalable à mes yeux. Cary Grant, quel génie !

E.P. Tatie Danielle, Meurtre mystérieux à Manhattan et les vieux films de Woody Allen.

H.M. Muriel, Un poisson nommé Wanda et tous les films des Monthy Python, La cité de la peur, Y a t-il un pilote dans l’avion? Top Secret.

LBFQR. Quels livres (roman, théâtre, BD, poésie…) vous font rire ?

C.L. La série des «Wilt» de Tom Sharpe m’a fait beaucoup rire. C’est anglais donc c’est drôle. C’est l’histoire d’un prof de techno qui donne des cours aux Plâtriers 3 et aux Bouchers 2 et qui vit un quotidien rocambolesque. J’adore. Ribes est une idole absolue.

E.P. Les livres de Desproges, les BD de Manu Larcenet.

H.M. Le pire d’Hara Kiri, tous les livres de BHL (à se pisser dessus), Jean-Michel Ribes, les livres pour enfants de Claudine Desmarteau particulièrement Mes années 70.

LBFQR. Quelle est votre réplique drôle préférée ? (citation de film, livre, sketch…)

C.L. «Je vais faire une tarte aux pommes» Caroline Ingalls dans La Petite maison dans la prairie.

E.P. «J’ai dormi comme un bébé. Je me suis réveillé toutes les deux heures en hurlant»Woody Allen.

H.M. «Mon fils a une bite énorme» Valérie Lemercier dans les choses à ne jamais dire dans un palace.

LBFQR. De quelles personnes connues ou non aimez-vous entendre le rire et pourquoi ?

C.L. Achille, mon fils de 4 ans. Il gagne à être connu. Son rire me rend heureuse. Il a beaucoup d’humour.

E.P. (pas de réponse).

H.M. De mes enfants, ça me déclenche toujours le mien.

LBFQR. Si vous deviez partir sur une île déserte quels humoristes emmèneriez-vous avec vous ?

C.L. Emilie Pfeffer et Hélène Mouchel bien sûr! Et Jérémy Charbonnel parce qu’il a une façon unique de danser.

E.P. Mes copines Hélène et Coralie !

H.M. Coralie Lascoux et Emilie Pfeffer

LBFQR. Si vous deviez vous réincarner en humoriste dans la peau de qui voudriez-vous renaître ?

C.L. Une très riche pour inviter mes copines de BLA BLA au soleil à chaque vacances.

H.M. Jacqueline Maillan.

E.P. (pas de réponse).

LBFQR. Pensez-vous qu’on puisse rire de tout ?

C.L. Oui.

E.P. Oui mais il faut bien choisir le moment !

H.M. Oui Oui Oui et encore Oui !

LBFQR. Et avec n’importe qui ?

 

Florence Foresti

C.L. Pfffffffffffffffff, argh….., hummmmmmmmmmm, je ne sais pas. On ne trie pas le public à l’entrée heureusement, ça simplifie la chose.

E.P. Non.

H.M. Ah, ça ce serait bien mais c’est de l’utopie !

LBFQR. Qu’est-ce qui ne vous fait pas rire du tout ?

C.L. Les animateurs télé qui se croient drôles. Insupportable. Dechavanne et Castaldi me donnent des envies de meurtre. Il ne faut surtout pas que je regarde, ça me rend mauvaise.

E.P. (pas de réponse).

H.M. Les gens aveuglés par la haine.

LBFQR. Quels thèmes n’aborderez-vous jamais ?

C.L. On aborde tous les thèmes donnés par le public, nous n’avons peur de rien, c’est notre identité.

E.P. Pour l’instant on se se met pas de limite, c’est le public qui nous impose les thèmes !

H.M. Aucun, pas de tabou chez moi.

Hélène Mouchel, Coralie Lascoux et Emile Pfeffer  jouent tous les vendredis à 20h15 au Bout.

Le Bout : 6, rue Frochot, 75009 Paris. Tél : 01-42-85-11-88.

 

 

 

 

 

Ce contenu a été publié dans Qu'est-ce qui fait rire..., avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

un × quatre =