Le Pénis de Central Park, suite : ses auteurs m’ont écrit de New York.

Il y a quelques jours, je vous présentais le Pénis de Central Park, statue de neige érigée par des étudiants strasbourgeois de passage dans la Grosse Pomme. Très fier de se retrouver sur un blog de L’ExpressStyles,

Sylvain et ses copains de passage à New York devant leur pénis géant. © Sylvain U

l’un d’eux, Sylvain U. m’a envoyé ce mot :«Je suis l’un des étudiants français à l’origine de la création de cet édifice. Quelle fierté que de voir l’attention du public sur notre oeuvre, votre article est super !». Du coup, j’ai voulu en savoir plus sur ce “pénisimmense”. Sylvain m’a même envoyé une photo de lui et sa petite bande (le mot est bien choisi, n’est-ce pas ?) devant l’œuvre. Laquelle n’est pas unique puisque ces jeunes ont récidivé et édifié d’autres statues du même type dans Central Park. Tant qu’il y a de la neige, il y a du plaisir !

“QUAND ON A VU LES GENS VENIR VERS NOUS ET NOUS PRENDRE EN PHOTOS, ON A COMMENCÉ À TROUVER ÇA TRÈS DRÔLE”.

LEBLOGFEMMEQUIRIT. Pourriez-vous nous en dire un peu plus sur le groupe qui a érigé ce pénis en plein Central Park ?

SYLVAIN U. Alors voilà, nous sommes tous étudiants en première année de Bachelor en affaires internationales à l’Ecole de Management de Strasbourg. Nous sommes à New York pour trois mois dans le cadre d’une expatriation en collaboration avec la PACE University, afin d’en apprendre plus sur la culture et la langue du pays et dans l’éventualité d’y trouver un stage pour l’été (non, pas en tant que sculpteur, il n’y aura plus de neige !)

LEBLOGFEMMEQUIRIT. A quelle occasion avez-vous érigé ce pénis en neige ?

SYLVAIN U. C’était notre clin d’oeil à la Saint Valentin. Sur la photo, c’est la deuxième statue que nous avons construite. Après qu’elle soit tombée, nous en avons érigée une troisième encore plus grande.

LEBLOGFEMMEQUIRIT. Qu’est-ce qui vous a inspiré un pareil travail ?

SYLVAIN U. Après avoir été inspirés par une visite au MET (Ndlr : Metropolitan Museum of Art, musée new yorkais), nous étions cinq à nous balader dans la neige encore fraîche de Central Park. J’ai lancé l’idée à mes amis d’ériger un pénis, au début pour plaisanter mais lorsqu’on a vu des gens venir vers nous pour nous prendre en photos, on a commencé à vraiment trouver ça drôle.

LEBLOGFEMMEQUIRIT. Combien de temps faut-il pour ériger un pénis de cette taille ?

SYLVAIN U. Il faut à peu près une heure par “pénissimmense”.

“C’ÉTAIT VRAIMENT UNE SENSATION AGRÉABLE DE SURPRENDRE ET FAIRE RIRE DES INCONNUS”.

LEBLOGFEMMEQUIRIT. Pourquoi avoir fait plusieurs pénis ? En faire un c’est presque une œuvre d’art, le reproduire, ça le banalise, non ?

SYLVAIN U. La première statue est tombée lorsqu’on se prenait en photo avec, alors j’ai lancé le défi à mes amis d’en construire une plus belle encore, du haut d’une petite colline, comme ça elle serait visible d’encore plus loin. Les passants et les calèches s’arrêtaient presque tous pour immortaliser notre oeuvre, des gens venaient même se prendre en photo avec nous. C’était vraiment une sensation agréable que de surprendre et faire rire des inconnus. On criait “Happy Valentine’s Day!” .Ou encore “Two dollars for one picture” et les gens riaient. Plusieurs centaines de personnes nous auront vus au cours des trois heures que nous avons passées à nous amuser au Park.

 

Ce contenu a été publié dans Drôle d'humeur. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

10 réponses à Le Pénis de Central Park, suite : ses auteurs m’ont écrit de New York.

  1. ColetteduNet dit :

    Comme ça on sait tout… même qu’ils ne savent pas sculpter avec de la terre et des feuilles! Encore quelques mois pour s’exercer!

  2. Sylvain dit :

    La femme qui rit m’a bien fait rire..
    Et merci encore pour cet article et pour l’attentionn que vous nous avez porté.

  3. Isabelle de Guinzan dit :

    C’est assez dingue c’est vrai cette petite histoire ! J’aime bien l’état d’esprit, le fait qu’ils aient fait rire les gens et créer un lien aussi “bêtement” (pas dans le mauvais sens du mot) que ça !

  4. ColetteduNet dit :

    Pas mal du tout!En quoi sont-ils étudiants? Sciences-Po? En tout cas, ils sont tous très mignons – et me font penser à mon fils qui est à l’IEP de Lyon. 😉
    Ce n’est pas à Paris qu’on aurait pu faire ça, pas de neige, pas d’hiver!

    • isabelleaithnard dit :

      Colette,

      Bonne question qui leur a été posée et dont j’attends la réponse…

      • Sylvain dit :

        @isabelleaithnard : Nous sommes tous étudiants en première année de Bachelor en affaires internationales à l’école de Management de Strasbourg. Nous sommes a New York pour trois mois dans le cadre d’une expatriation en collaboration avec la PACE University, afin d’en apprendre plus sur la culture et la langue du pays et dans l’éventualité d’y trouver un stage pour l’été (non, pas en tant que sculpteur, il n’y aura plus de neige..)

    • isabelleaithnard dit :

      bonjour Colette,

      Voici la réponse de Sylvain à votre question :
      “Nous sommes tous étudiants en première année de Bachelor en affaires internationales à l’école de Management de Strasbourg. Nous sommes a New York pour trois mois dans le cadre d’une expatriation en collaboration avec la PACE University, afin d’en apprendre plus sur la culture et la langue du pays et dans l’éventualité d’y trouver un stage pour l’été (non, pas en tant que sculpteur, il n’y aura plus de neige.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 − deux =