Geox contre le coronavirus

Geox, célèbre marque italienne de chaussures, s’engage dans la lutte contre le coronavirus qui ravage l’Italie depuis plusieurs semaines. Mario et Enrico Moretti Polegato, présidents de Geox et Diadora, ont versé un million d’euros à la région de Vénétie afin d’aider hôpitaux, médecins, infirmières et malades dans cette crise sanitaire inédite.

 

Mario Moretti Polegato

En ce temps de crise sans précédents que connaissent l’Italie et la Vénétie, il était de notre devoir moral de soutenir nos médecins et nos infirmières, qui sont en première ligne pour la lutte contre un ennemi aussi invisible qu’effrayant, ce qui nous rend tous égaux, vulnérables et sans défense » a déclaré Mario Moretti Polegato, fondateur de Geox et père de Enrico. 


« Avec ce don, poursuivent le père et le fils, nous voulons également exprimer notre proximité et notre soutien à toutes les personnes et à leurs familles qui se battent contre le virus. Nous devons rester fermes et respecter scrupuleusement les restrictions. Ce n’est que de cette manière, avec un comportement responsable, que nous serons en mesure de vaincre cette maladie et de retourner bientôt à nos vies. Nous sommes confrontés à une crise grave, mais je suis sûr que nous nous relèverons, plus forts qu’auparavant ».

Un geste qu’on aimerait voir imité plus largement ici et ailleurs. Le groupe LVMH, qui s’était engagé à fabriquer via le parfumeur Guerlain, des gels hydro-alcooliques, a déjà expédié ces produits indispensables, lundi 16 mars aux des hôpitaux de Paris. Le géant du luxe français promet même de satisfaire la demande des hôpitaux estimée à près de 12 000 litres par semaine. Dans cet effort de guerre contre le coronavirus, Guerlain sera épaulé par les maisons Givenchy et Dior, également propriétés de Bernard Arnault, PDG de LVMH.

Autre grand groupe français dont la réputation est internationale, Pernod-Ricard fournira gratuitement 70.000 litres d’alcool pur au laboratoire Cooper, leader dans la fourniture des pharmacies françaises. Ce don, fait à l’initiative d’Alexandre Ricard, PDG de l’entreprise, permettra de fabriquer 1.800 000  flacons individuels de 50 ml. “On ne produit pas l’alcool nous-même, a déclaréAlexandre Ricard à Europe 1,mais on a fait l’état des lieux de ce qu’on pouvait donner”.

Ces entreprises ne sont évidemment pas les seules à participer, soutenir, encourager, aider tous ceux et celles qui luttent au premier plan contre le coronavirus. De nombreuses PME, start-up mêlent leurs efforts aux leurs. C’est pour cette raison que je suis choquée lorsque je reçois les newsletters de marques qui, plutôt que de donner et partager, nous incitent à cheter leurs produits en promettant de reverser 10% des bénéfices aux hôpitaux de Paris. C’est qu’affirme Sézane qui ouvrait sa newsletter du 18 mars dernier par ces mots : “Notre nouvelle collection est en ligne et 10% des ventes seront reversés au fonds d’aide d’urgence mis en place pour la fondation des hôpitaux de France qui permet d’apporter un soutien financier rapide et concret”. Triste, pathétique ! Dommage…

 

  

 

 

 

Ce contenu a été publié dans A voir vite. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

12 − 7 =