François Hollande: prêt à devenir le nouveau Bigard ?

François Hollande, candidat socialiste aux prochaines élections présidentielles prépare-t-il un one-man-show dans l’esprit de ceux de Jean-Marie Bigard  période “Bigard met le paquet”? C’est ce que je me suis demandé en tombant sur une photo plutôt étonnante publiée dans l’édition du Parisien de ce matin.

A qui donc appartient cette braguette dézippée ? Bigard, Dubosc, Lagaf’ ? Non, François H!

On a tous entendu parler du légendaire sens de l’humour de François Hollande. Et si le candidat socialiste à l’élection présidentielle n’a jusqu’ici jamais remporté le Prix de l’Humour Politique, ses petites phrases, sa répartie sont toujours très prisées par ses pairs. Tous bords confondus. Elles font surtout le miel des journalistes qui, faute de toujours entendre ce qu’ils veulent, s’en régalent et se consolent. Ce talent de vanneur n’est pas nouveau, qui distinguait déjà le futur Premier Secrétaire du PS de ses camarades Ségolène Royal, Dominique de Villepin, Renaud Donnedieu de Vabre… de la promo Voltaire à l’ENA (1980) dont il est sorti 7ème. Jamais le dernier à plaisanter, on devine que François Hollande aurait aisément été major de la prestigieuse école si à l’époque il avait pris l’option blagounettes.

Sarkozy l’appelle “Monsieur Petites Blagues”

Cette réputation lui vaut depuis quelque temps d’être surnommé par Nicolas Sarkozy : “Monsieur Petites blagues” et vient de faire l’objet d’un livre Les meilleures blagues de François Hollande (écrit par Jean-Pierre Gouignart, Ed L’Opportun). Dans ce best-of, tout le monde y passe et même son camp n’est pas épargné. Alors si on m’avait dit que le plus sérieux challenger de Nicolas Sarkozy préparait un one-man-show, ça ne m’aurait qu’à moitié étonnée puisque le show, il va falloir l’assurer pour se faire élire et qu’en politique, de toute façon, on est toujours très très seul. Mais entre le fait d’être le prince de la saillie (non, ce n’est pas l’apanage de DSK) et marcher dans les pas de Bigard, la frontière est quand même plus épaisse que la ficelle d’un string. Enfin, je l’espère!

Un truc énorme provenant du pantalon de François Hollande !

Imaginez donc ma surprise en découvrant dans Le Parisien daté 16 février, à la page 4, une photo qui pourrait peut-être devenir l’affiche de son prochain spectacle à l’Olympia ou à La Comédie de Paris. (Pour bourrer Bercy, il va falloir vraiment mettre le paquet!). Apparemment banale, cette image illustre un article de Frédéric Gerschel et Rosalie Lucas intitulé Un match au couteau. Lequel article présente selon quatre critères (parcours, stratégie, équipe, couple) un comparatif entre l’actuel président Nicolas Sarkozy et François Hollande. Et alors que je commençais à scruter le corps des deux candidats, leurs posture, costume, chemise, nœud de cravate, chaussures (semelles de crêpe pour Nico, semelles de cuir pour Francesco)…la chevelure poivre-et-selisante de l’un contre le corbeau-mouillé-par-la-pluie-à-peine de l’autre, j’ai vu un truc énooorme provenant du pantalon de François Hollande ! Entendez par énorme, quelque chose d’étonnant. Le Parisien n’existant pas encore en 3D je ne voudrais pas susciter de faux espoirs auprès de celles qui en pincent pour la chose politique. J’observais méticuleusement le tombé du pantalon, ses faux plis, son froissage étudié quand mon œil a été attiré par l’auriculaire gauche de François Hollande. Son doigt tout à fait normal pointait quelque chose qui l’était beaucoup moins : sa braguette était dézippée. Ouille !  Certes, on est loin de l’affiche du spectacle de l’humoriste Lamine Lezghad ! Et bien sûr, du slip au contenu ogéhémisé de Bigard…mais si François Hollande s’apprête à faire un one-man-show, on devine que ce sera un ONE-MÂLE-CHAUD. Je frissonne, je frémis, je m’échauffe …mais c’est peut-être seulement une façon inconsciente de nous faire comprendre qu’il est prêt à accéder à la fonction suprême. Prêt comme Dominique de Villepin aimerait un jour l’être depuis qu’il pense que :«La France a envie qu’on la prenne, ça lui démange dans le bassin». Quand je vous dis que je frissonne, je frémis, je m’échauffe!!!!

“Hep Nico, tu veux savoir comment je vais devenir M.Grosses blagues ?”

A quelques mois de l’affaire DSK et quelques jours de la polémique à propos de l’affiche du film Les Infidèles (dont je vous parlais hier), voilà encore une personnalité  qui ne verrouille pas suffisamment sa comm’. Mais où était donc Valérie, sa compagne ? Reste à savoir maintenant si ce portrait en pied crédité Le Parisien-Delphine Goldsztein a été shooté lors d’une manifestation publique (auquel cas il traîne dans plusieurs rédactions et agences photos) ou si c’est une exclu pour Le Parisien qui ne la republiera sans doute pas.


Ce contenu a été publié dans Drôle d'humeur, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 + quatorze =