Les news du blogfemmequirit-2

Ces humoristes sont, seront ou ont été sur scène ces jours-ci. Certains prolongent leur show, d’autres les déménagent ou les arrêtent pour mieux revenir. Leblogfemmequirit présente régulièrement un petit journal des événements à voir, revoir et aimer.

1-Bérengère Krief  prend ses aises.

Forte de son succès au Point-Virgule où elle fait un tabac*, Bérengère Krief jouera son show à la rentrée dans un lieu plus spacieux dont elle garde encore secret le nom. Il suffira à ses fans de traverser la Seine pour la retrouver. Une promotion méritée pour cette comédienne très douée que l’on peut voir également dans le Connasse Comedy Club (jeudi 24 mai à 21h15 au Point-Virgule) et dans Les Colocataires Saison 3 (les 1ers, 3èmes et 5èmes vendredis et samedis de chaque mois à 21h45 au Bout). Pour l’heure, Bérengère Krief  s’apprête à exporter, pour la première fois, son spectacle hors de l’Hexagone puisqu’elle sera le samedi 9 juin au Palais Badii, dans le cadre de la 2ème édition du Marrakech du Rire. L’occasion pour les Marrakechis de découvrir en live le ton et l’humour de cette trentenaire qu’ils ne connaissent qu’à travers quelques sketches postés sur le Net et sa collaboration régulière à la série Bref, de Canal +. (*du mercredi au samedi à 19h).

Alexandre Delimoges

2-Alexandre Delimoges bientôt Chez les fous ?

Ça y est, les travaux sont terminés au 52, rue de La Tour d’Auvergne, à Pigalle où une ancienne pizzeria a été transformée en salle de spectacles. D’une capacité de cinquante places, ce nouvel espace de 50m2 environ baptisé Chez les fous et dont l’ouverture est prévue le 11 mai pourrait être le laboratoire du théâtre Le Bout, (créé en 1999) situé dans le même quartier. «L’idée, m’a confié Alexandre Delimoges, directeur de cette salle est de permettre aux artistes de rôder leur spectacle avant de jouer au Bout, petit théâtre de référence à Paris qui est le dernier échelon des artistes auto-produits avant de trouver une salle plus grande et un producteur. Ce sera en quelque sorte l’antichambre du Bout et une nouvelle salle pour l’Ecole du One-man-show. On l’a appelé Chez les fous, parce qu’il faut l’être pour ouvrir un théâtre à Paris !». Les peintures étaient à peine sèches que la programmation était déjà définie. On pourra y voir en mai : Floriane Barret (On est mal Barret, les vendredis à 20h), Karine Dulewski (A la bonne heure, les vendredis à 21h30), Benjamin Leblanc (Benjamin Leblanc s’expose sur scène, les samedis à 20h), Elodie Decker (Elodie follement Decker, les samedis à 21h30). Cet été, Matthias Seignier, Charlouse et à la rentrée Camille Broquet et Thomas Musqui. (Chez les Fous : 52, rue de La Tour d’Auvergne, 75009 Paris).

Sony Chan

3-Sony Chan se transforme en Connasse.

Le temps d’une soirée, celle du jeudi 24 mai à 21h15 au Point-Virgule, Sony Chan, dont j’ai déjà parlé ici, intègrera le Connasse Comédie club aux côtés de Bérengère Krief, Anne-Sophie Girard et Christine Berrou. La délicate et délicieuse Sony remplacera ce soir-là Nadia Roz qui pourrait les rejoindre un peu plus tard dans la soirée. Les fans de Les news du Blogfemmequirit 2 pourront également la voir le 27 juin sur la scène du Théâtre Georges-Leygues dans le cadre du Festival de Villeneuve-sur-Lot.

Julien Courbet

4-Julien Courbet bientôt sur scène ? 

Tous les animateurs de télé vont-ils devenir des artites de stand-up ? Après Arthur en 2005 et Cauet en 2011-12 c’est au tour de Julien Courbet (RTL, France 2) de se frotter à l’art du one-man-show. Si officiellement aucune date ni salle n’est annoncée, on sait que l’animateur de Ça peut vous arriver (RTL) se fait coacher par Rémy Caccia, auteur et metteur en scène de L’Empiafée, le show de Christelle Chollet dont il est le compagnon. Julien Courbet ne devrait pas avoir de mal à mater la scène puisque c’est comme comédien que le public l’a découvert, il y a une vingtaine d’années, chez Jacques Martin aux côtés de Laurent Gerra et Virginie Lemoine. On le sait depuis des lustres, Julien Courbet a de l’humour, le sens du gag et du jeu de mots et il a du charisme. Reste à savoir ce qu’il a à raconter et de quelle façon il le fera. (Photo © Christophe Guibbaud/AbacaPress).

5-Les nouveaux Talents du Rire d’Humour en Capitales.

On connaît enfin les noms des 8 artistes qui monteront sur la scène du Caveau de la République le 29 mai prochain dans le but de décrocher le prix de la sixième édition d’Humour En Capitales. Un prix qui est un véritable ticket pour le succès et ouvre de nombreuses portes. Rappelons que Waly Dia et Kev’Adams, lauréats en 2011 et 2009, ont vu leur carrière décoller grâce à cette distinction. Choisis par un jury de professionnels et d’après le vote d’internautes, les 8 talents (qui devaient initialement être 6 comme on nous l’avait annoncé lors de la conférence de presse du 17 avril dernier) sont : Antoine Schoumsky, Samia OrosemanePaco Perez, Augustin Shackelpopoulos, Marine BaoussonAlban Ivanov, Fary Brito et Emma Gattuso (artiste dont j’ai déjà parlé dans un article intitulé Du côté de  Pigalle, des souris et un homme).

6-Jérémy Charbonnel en tournée.

Le spectacle qu’il joue au Bout, tous les jeudis à 21h45 est un vrai bijou et c’est une grande joie de l’avoir vu  dans une salle comble et comblée. Tout est en place chez ce jeune homme qui cherche à bousculer son apparence proprette d’homme idéal ou peut-être de gros connard ? ( titre de son show). Textes écrits au cordeau, belle présence sur scène chez celui qui fut lauréat du Marathon du rire en 2011. Jérémy Charbonnel sait tout faire même du cinoche en se glissant dans la peau d’un assistant de Cloclo dans le bio-pic actuellement sur les écrans. Bosseur et passionné, Jérémy Charbonnel est également à l’affiche des Colocataires saison 3 (au Bout tous les vendredis et samedis à 21h45 jusqu’au 30 juin) dont il célèbrera la 100 ème représentation le 22 mai prochain à 21h30 au Théâtre de Dix heures. Invité à Villeneuve-sur-Lot, Jérémy Charbonnel  y jouera son spectacle le 30 juin au Centre Culturel avant de gagner Lyon, sa ville d’origine, pour s’installer à L’Espace Gerson, du 4 au 28 juillet à 20h30.

.


7-David Bosteli au Point-Virgule

Du show de David Bosteli, je ne connais que quinze minutes, celles qu’il a jouées le 20 avril dernier en ouverture de la Revue Kamikaze au Trévise et un autre extrait proposé en première partie de Mathieu Madenian samedi dernier, toujours au Trévise. Mais voilà, en quelques minutes, ce type complètement perché vous donne envie de le voir plus longuement sur scène. Au cinéma, on appellerait ça une bande-annonce ou un teaser efficace, dans un autre contexte, on parlerait de préliminaires réussis. David Bosteli fait des trucs incroyables avec sa guitare au nombre de cordes improbable, qu’il appelle d’ailleurs des ficelles. Qu’il chante, bluffe ou vanne, il est toujours drôle. Alors rien que pour ces quelques minutes-là, il faut aller voir David Bosteli dans La Revue Kamikaze, le 25 mai au Trévise et tout seul sur la scène du Point-Virgule le 17 juin à 19h car quelle que soit la suite de son show, une femme n’en veut jamais à un homme qui s’applique lors des préliminaires.

8-Le Festival de Villeneuve-sur-Lot

Pour sa 21ème édition, le Festival du Rire de Villeneuve-sur-Lot accueillera le 27 juin au Théâtre Georges-Leygues six jeunes talents en première partie de Cédric Chartier, lauréat 2011. Les news du Blogfemmequirit 2, Carole Guisnel et Alex Ramirès dont leblogfemmequirit a déjà fait les portraits présenteront leurs shows tout comme Damien Lecamp, Thierry Marquet et Antoine Demor. Je n’ai pas encore pu apprécier le travail de ces trois derniers artistes mais connaissant l’exigeance de Gauthier Rosso et d’Isabelle Duranthon, organisateurs du festival de Villeneuve, je ne doute pas un instant de leur originalité. En têtes d’affiche de ces soirées dédiées au rire, qui figurent parmi les plus côtées du genre, on notera la présence d’Olivier de Benoist (28 juin à 20h30), de Kev’ Adams (le 29 juin à 20h30) et François-Xavier Demaison (le 30 juin à 20h30).

Stévy Moyal

9-Stévy Moyal à La Comédie des Boulevards.

Cette fille du Sud qui enchante régulièrement les scènes roannaises et marseillaises depuis quelques années (elle était programmée au dernier Festi’Femmes d’Eliane Zayan), posera le décor de C’est comme ça!  son deuxième one-woman-show, le 30 mai à la Comédie des Boulevards. On reverra donc avec plaisir Monique mère pied-noir échappée de son premier spectacle L’humour en héritage, qui est un des personnages emblématiques de l’univers de Stévy Moyal. Si vous aimez les personnages hauts en couleur, décomplexés et attachants, c’est elle qu’il faut aller applaudir lors de son unique soirée à Paris. D’ici là, on reverra avec plaisir  sur YouTube sa parodie de la pub Actimel…rebaptisée Actibel («Ah qu’tu es belle » pour ceux qui n’ont pas fait La-vérité-si-je-mens première langue).

10-Christine Berrou joue The One.

Si Christine Berrou est la moins exposée des quatre humoristes du Connasse Comédie Club, ça n’est certainement pas la moins talentueuse. On la voit peu sur les scènes parisiennes alors que ses trois autres copines Bérengère Krief (au Point-Virgule), Nadia Roz (au Temple) et Anne-Sophie Girard (Le Bout) sont en train de se tailler une bonne place dans l’univers de plus en plus encombré du one-woman-show. C’est dommage qu’on ne voie pas davantage Christine Berrou car si son spectacle The One, qu’elle jouera les 12 et 30 mai au Temple à 20h15, respecte à la lettre toutes les consignes et ficelles qu’elle donne dans son livre Ecrire un one man show et monter sur scène (Eyrolles), alors il doit être brillantissime. Christine Berrou a été journaliste et a gardé de cette expérience le goût et le talent de l’écriture. Son petit guide est un bijou précieux pour tous ceux et celles qui veulent battre la scène et en devenir les rois et les reines. Je regrette d’ailleurs qu’il ne bénéficie pas d’une promo plus importante car l’auteur a fait un vrai bon boulot d’enquête et de réflexion et montre une belle culture littéraire et philosophique. Christine Berrou ne sait pas seulement écrire, elle sait lire, elle aime ça et sait partager ses bonheurs de lectrice éclairée.  Ecrire un one-man-show devrait être offert comme vade-mecum par leurs producteurs à tous les artistes qui peinent à structurer leurs idées, définir des personnages, un univers ou tout simplement un projet. In-dis-pen-sa-ble à tous les artistes qui ont besoin d’être aidés mais n’ont pas les moyens de s’offrir les talents d’un script-doctor. Si Christine Berrou voulait faire fortune, elle ouvrirait une agence et proposerait de reprendre à la virgule près les textes de certains artistes qui se contentent de resservir ad nauseum un texte froid voire gelé et, dans les deux cas, indigeste. J’ai hâte de voir le show de Christine Berrou, de constater si elle suit à la lettre ses conseils ou si, selon l’adage, les cordonniers sont les plus mal chaussés.

Christine Berrou The One : les 12 et 30 mai à 20h 15 au Temple. Ecrire un one man show et monter sur scène, Editions Eyrolles, 20 €.

11-Léa Lando et Anne-Sophie Girard aux Sommets du rire. 

Léa Lando, qui joue son spectacle «Léa Lando fait son entrée» tous les jeudis soir à 20h15 à La Cible, a reçu le Prix de la Commune lors du Festival les Sommets du Rire à Arêches-Beaufort. Anne-Sophie Girard, qui «fait sa crâneuse», un vendredi et un samedi sur deux à 20h15 au Bout, a remporté lors du même événement le Grand prix du Jury. De belles récompenses pour deux belles artistes qui ont tout pour gravir encore d’autres sommets.

William Pasquiet

12-William Pasquiet auteur, acteur et peintre inspiré.

Fondateur de l’Ecole du one-man-show, William Pasquiet, n’est pas seulement un auteur et homme de théâtre accompli c’est également un peintre inspiré dont j’ai eu la chance de voir l’expo le 21 avril dernier dans une galerie éphémère qui a servi d’écrin à sa quarantaine de toiles.

Toile de William Pasquiet

Ses portraits agités par une profonde solitude et mélancolie ne cessent de questionner notre regard sur le monde. Pleines de douceur mais aussi d’inquiétude et d’espoir mêlés, ses toiles semblent nous observer autant qu’on les regarde ce qui provoque une drôle d’émotion. Installées le temps d’un week-end, ses œuvres devraient vite trouver un endroit où s’installer plus durablement. Et comme William aime s’investir dans de multiples aventures, on le verra bientôt sur la scène du Bout dans Asseyez-vous sur le canapé, j’aiguise mon couteau, un boulevard en deux actes dans lequel on retrouvera également Anne Cangelosi (Mémé Phine) et son complice de toujours Alexandre Delimoges, à partir du mercredi 23 mai; puis du mardi au samedi dès le mois de juillet.

Ce contenu a été publié dans Les news du bfqr, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Les news du blogfemmequirit-2

  1. Woestelandt Anaïs dit :

    Bonjour à toutes les femmes qui rient !

    Voici mes réponses au concours Camomilla Milano :
    A- Ben, italienne, vu que Milano ne se trouve pas au Pérou !
    B-Pas du tout ! Liquorice, c’est «réglisse» en English!
    A- 1983
    C- Grazia et Maurizio, c’est un couple au sens marital.
    A-Ma main à couper : c’est Hello Kitty !

    Mon adresse (en cas de gain :D) :
    24 rue de Montesson
    95870 Bezons

    J’ai liké la page FB Camomilla France et laissé un commentaire sous le pseudo Anaïs Windy Ben.

    Bonne journée !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 + douze =