Les lapins sont toujours en retard. On y va ou pas ?

Les lapins sont toujours en retard, comédie à l’affiche du Théâtre des Béliers Parisiens est un vrai petit bijou. Courez  vite la voir !

Les lapins sont toujours Le propos : “Alice, romantique et hypersensible, se confie à son psychologue. Par flashback elle raconte sa vie et celle de sa soeur jumelle, qui se trouve être son exact opposé, un agent secret en jeans qui se coltine des cadavres ensanglantés et collectionne les amants.
Si la vie a un sens, elles n’ont décidément pas choisi le même”.

Ce que j’en pense : J’avais très envie de voir ces Lapins…pièce qui a remporté un beau succès, l’été dernier à Avignon et dont on m’avait dit le plus grand bien.  Je craignais toutefois de tomber sur une de ces bonnes petites comédies légères, faciles, tranquilles et consensuelles comme on en voit de plus en plus et qui se ressemblent toutes.  J’avançais donc avec un a priori  négatif cependant tempéré par trois autres a priori positifs, cette fois. 1/ J’aime beaucoup les choix artistiques des Béliers Parisiens et le travail d’Arthur Jugnot. 2/ J’apprécie également celui de Cyril Garnier (qui joue là sans son acolyte Guillaume Sentou). 3/ Et suis attentive a à celui d’Ariane Mourier qui s’est donné un rôle dans cette pièce dont elle est également l’auteur. Ceux et celles qui l’ont vue au côté de Palmade dan Le fils du comique partageront mon enthousiasme. Alors, j’en pense quoi ?

Voilà une pièce réjouissante, pleine de  vie et d’esprit, portée par de bons mots et de belles intentions. La première d’entre elles consistant à résister à la facilité. Les comédiens prennent un plaisir sincère à nous mener en bateau dans ce jeu de questions qui n’en sont pas et de réponses si absurdes et décalées qu’elles échouent à satisfaire les questionneurs. D’accord, le démarrage est un peu lent mais il sert finalement à mieux capter l’attention du spectateur baladé dans tous les sens avant que s’installent les questions- clés : la quête identitaire, la recherche de l’amour . Il y a de l’humour, bien sûr dans cette pièce, mais aussi, mais surtout beaucoup d’intelligence et de réflexion. Si le texte d’Ariane Mourier y est pour beaucoup, on doit saluer également les 5 comédiens qui incarnent 10 rôles avec finesse et talent. Ces 5 personnalités jouent habilement une partition légère mais non dépourvue de vérité. A voir donc, et vite !

Les lapins sont toujours en retard, comédie de Ariane Mourier avec Cyril Garnier, Loïc Legendre, Yannick Mazzilli, Ariane Mourier et Aude Roman. Théâtre des Béliers Parisiens : 14 bis, rue Sainte Isaure, 75018 Paris (métros : Simplon et Jules Joffrin)

Réservations : 01 42 62 35 00.

 

Ce contenu a été publié dans A voir vite, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 + treize =