Le sens de la fête: enfin une comédie drôle!

LE SENS DE LA FÊTE, le nouveau Nakache-Tolédano (sur les écrans le 4 octobre) est une vraie réussite. Mené par un Jean-Pierre Bacri au mieux de sa forme, cette nouvelle comédie réjouit du début à la fin  sans grosses ficelles ni rires faciles.

 

Jean-Pierre BACRI y est superbe en patron organisateur de fêtes, las et désabusé.  Jean-Paul Rouve, inédit en photographe loser et profiteur qui ne doute de rien, Gilles Lellouche exceptionnel en DJ mégalo, grande gueule mais cœur tendre. Voilà pour les têtes d’affiches. On sera attentif également à la nouvelle garde incarnée par Vincent Macaigne, Alban Ivanov, William Lebghil (définitivement un grand comédien). Moins connus du grand public,  l’impétueuse Eye Haidara (premier rôle féminin de ce film et  qu’on avait repérée dans La Taularde au côté de Sophie Marceau), la déjà confirmée Judith Chemla, (que vous avez sans doute vue et aimée dans Camille Redouble et dans Une vie, d’après Maupassant), Kevin Azaïs (César du Meilleur espoir masculin 2015 pour Les Combattants), Benjamin Laverhne (Pensionnaire de La Comédie Française, repéré dans RadioStars et L’Odyssée) et  le benjamin du casting Gabriel Naccache aussi chevelu que Thomas Solivéres dans Intouchables et tout aussi irrésistible.  Je vous reparle de tout cela et de tous ceux-là fin septembre. D’ici là, n’hésitez pas à vous repasser les bande-annonce et extraits disponibles sur Allô Ciné, entre autres.

SYNOPIS : Max est traiteur depuis trente ans. Des fêtes il en a organisé des centaines, il est même un peu au bout du parcours. Aujourd’hui c’est un sublime mariage dans un château du 17ème siècle, un de plus, celui de Pierre et Héléna. Comme d’habitude, Max a tout coordonné : il a recruté sa brigade de serveurs, de cuisiniers, de plongeurs, il a conseillé un photographe, réservé l’orchestre, arrangé la décoration florale, bref tous les ingrédients sont réunis pour que cette fête soit réussie… Mais la loi des séries va venir bouleverser un planning sur le fil où chaque moment de bonheur et d’émotion risque de se transformer en désastre ou en chaos. Des préparatifs jusqu’à l’aube, nous allons vivre les coulisses de cette soirée à travers le regard de ceux qui travaillent et qui devront compter sur leur unique qualité commune : Le sens de la fête.

Ce contenu a été publié dans A voir vite, Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *