Le Bristol : j’ai interviewé Kléopatre, la chatte la plus choyée de Paris.

Le Bristol Paris accueillait le 31 juillet Kléopatre, une chatte blanche, Sacrée de Birmanie, invitée à veiller sur le palace en compagnie du chat Fa-Raon bien connu des habitués de cette adresse parisienne.

 

Kléopatre , nouvelle résidente du Bristol.

Tout a commencé par ce mail mystérieux (photo ci-dessous) qui m’a d’abord fait penser que le groupe hôtelier Oetker Collection (L’Apogée  à Courchevel,  le Brenners Park-Hotel & Spa à Baden-Baden, le Château Saint-Martin & Spa en Provence, l’Eden Rock  à Saint-Barth, le Fregate Island Private aux Seychelles, le Cap-Eden-Roc au Cap d’Antibes, le Palais Namaskar à Marrakech) avait acquis un nouveau lieu dans Paris…Ce ne serait pas étonnant vu la bataille que se livrent les hôtels de luxe, en ce moment, dans la capitale. Quelle ne fut pas ma surprise, en arrivant au 112 rue du Faubourg

 

Saint-Honoré,  de constater que ce “nouveau membre de la famille” n’était ni un bâtiment, ni une personne mais une chatte au poil blanc et aux yeux bleus. Intriguée par cette nouvelle résidente, je me suis entretenue avec elle.

Vous n’le saviez pas ? j’ai fait  anglais première langue et Chat  troisième langue au lycée. Et de toutes façons, depuis que  moi aussi j’ai fait L’Olympia et que Kate Middleton m’a fait manger des chips, j’ose tout. Voici donc, en exclusivité l’interview de Chat Majesté Kléopatre du Bristol Paris.

LEBLOGFEMMEQUIRIT. Bonjour Kléopatre. Comment allez-vous ?

KLÉOPATRE. Très bien, je vous remercie. Je suis un poil soulagée que la petite fête qu’on a organisée pour ma présentation à la presse ait eu un tel succès. Serrer autant de pattes et recevoir toutes ces caresses m’a beaucoup émue. J’étais à deux doigts, (à deux griffes ?) de chat-virer. J’avais l’estomac tellement noué que je n’ai, malheureusement, pu goûter aux merveilleuses recettes qu’avait préparées le chef Eric Fréchon, 3 étoiles au Guide Mi-Chat-lin.

Fa-Raon et Kléopatre sont félins pour l’autre.

LEBLOGFEMMEQUIRIT.  Parce que c’est Eric Fréchon qui vous nourrit habituellement ?

KLÉOPATRE. Rrrrrrrrrrrrr, votre question est terrible ! Savez-vous que des millions de chats dans le monde ne mangent pas à leur faim ? Personnellement, un seul regard de ce grand chef suffit à me rassasier après que j’ai mangé mes croquettes. Avez-vous seulement remarqué le bleu des yeux du Chef Fréchon ? Si je n’avais pas rencontré Fa-Raon, j’aurais évidemment succombé à son CHA-rme. Rassurez-vous, je suis bien nourrie mais plus gourmet que gourmande car je tiens à ma ligne.

“A MOINS DE DANSER AU CRAZY HORSE, OU PLUTÔT AU CRAZY CAT, JE NE VOIS PAS L’INTÉRÊT DE L’ÉPILATION INTÉGRALE !”

LEBLOGFEMMEQUIRIT. Vraiment, vous vous surveillez ?

KLÉOPATRE. Un jour, je vous inviterai à me suivre dans ma promenade à travers tout Le Bristol Paris et pas seulement son Jardin Français. Je cours, je grimpe, je saute, je fais des roulades. Mon jeu préféré ? Avancer, quand tout le monde dort, sur la pointe du coussinet, sur le superbe marbre blanc Botticino (importé de la la province de Brescia, en Italie) qui recouvre la terrasse du restaurant Epicure. Dans la matinée, il m’arrive aussi de suivre les femmes de chambre tout au long des 188 chambres et suites. Si seulement j’avais un  podomètre, je pourrais vous dire le nombre de pas que je fais dans une journée ! Faire le tour de la Suite Impériale, c’est déjà explorer 320 m2 !  Il n’y a que la piscine sur le toit de l’hôtel que j’évite. Ce n’est pas que je n’aime pas l’eau mais  je n’ai toujours pas trouvé le maillot de bain idéal. Mon poil met des heures à sécher, j’ai peur du séchoir et Fa-Raon n’aimerait pas me voir rentrer trempée et décoiffée. Et comme je refuse de céder à la mode de l’épilation intégrale, j’oublie la piscine !

LEBLOGFEMMEQUIRIT. Chat alors ! Si l’on m’avait dit que je parlerais d’épilation intégrale avec une chatte !

KLÉOPATRE. Je peux parler de tout et sans tabou. Et si j’ai un conseil à donner aux jeunes chattes, arrêtez avec cette manie ! A moins d’être danseuse au Crazy Horse, pardon, au Crazy Cat, je ne vois pas l’intérêt de partir en guerre contre le poil. J’ai deux amies, Peterbald et Donskoy, qui ont suivi cette mode. Tapez leurs noms dans Chat-pedia, vous les trouverez sans problème. Elles n’ont plus aucun poil sur le corps et tout le monde pense qu’elles sont malades. Résultat aucun mâle ne les regarde.On sent bien qu’il leur manque quelque chose !

LEBLOGFEMMEQUIRIT. Les clients du Bristol connaissent bien Fa-Raon, le chat qui règnait seul sur le palace jusqu’à votre arrivée. De vous, on ne sait pas grand chose..

KLÉOPATRE. J’ai 4 mois,  j’aime les hommes, les animaux, le calme, la douceur, le confort…C’est terrible, je parle comme une Miss France ! Je suis de la famille des Sacrés de Birmanie, comme Fa-Raon et, contrairement à ce qu’on peut penser, je suis bien française. Ce qui me permet de m’exprimer parfaitement dans cette langue.

 “J’ÉVOLUE À MA GUISE SOUS LES ORS DU BRISTOL SANS QU’IL SOIT JAMAIS QUESTION D’ARGENT”.

“Pour être à la hauteur, je fais le chat perché”.

LEBLOGFEMMEQUIRIT. Oui, et je vous suis reconnaissante de parler en français car je maîtrise mal la langue des chats même si j’aime beaucoup les langues de chat.

KLÉOPATRE. Chat tombe bien, il y en a en dessert, fourrées à la confiture de framboise, vous verrez, Laurent Jeannin, notre Chef pâtissier, s’est surpassé.

LEBLOGFEMMEQUIRIT. Avez-vous suivi des études avant de mener cette vie que toutes les chattes du monde vous envient ?

KLÉOPATRE. Non mais j’ai reçu une éducation très stricte. Je ne suis pas de ces chattes qui CHApardent dans les cuisines, CHA-hutent et se CHAmaillent dans la rue pour une arête de poisson. On a cultivé en moi certaines valeurs telles que la discrétion, le partage qui me seront utiles dans mes nouvelles fonctions.

LEBLOGFEMMEQUIRIT. Au fait, comment dois-je vous appeler : Mademoiselle, Madame, Sa majesté ?

KLÉOPATRE. Là, c’est moi qui donne ma langue au chat car je ne suis pas une spécialiste du protocole. Je dois consulter l’Académicien Frédéric Vitoux, auteur du Dictionnaire amoureux des chats. Frédéric est un peu le Stéphane Bern du monde félin et fait autorité dans tout ce qui relève du gochat, le gotha des félins.

LEBLOGFEMMEQUIRIT. J’ai envie de vous appeller “Mademoiselle”.

KLÉOPATRE. Laissons cela aux vieilles actrices qui supportent plus facilement le poids des bijoux qu’on leur offre que celui des ans qu’elle redoute et qui les fait ployer. Chat Majesté serait plus approprié mais mes chat-mis m’appellent Kléo.

LEBLOGFEMMEQUIRIT. Pourquoi écrire votre nom avec un K ?

KLÉOPATRE. Parce que j’en suis un, je suppose ! (ronronnements rieurs). C’est un cas très rare de rencontrer dans un palace un chat et une chatte engagés pour veiller à sa destinée.

LEBLOGFEMMEQUIRIT. Vous avez utilisé le mot «engagés». Pourriez-vous m’éclairer sur la nature de votre contrat ?

KLÉOPATRE (miaulements). Je suis très, très française et déteste parler d’argent. Ma rétribution est au-delà de cela. C’est une relation d’estime, de tendresse, d’affection et d’infini respect qui me lie à Didier Le Calvez, Président Directeur Général du Bristol Paris. J’évolue à ma guise sous les ors de ce palace sans qu’il soit jamais question d’argent. Comment pourrait-on refuser de vivre dans un palace classé premier hôtel de France aux World’s Best Awards de Travel+Leisure !

“Avec mon beau collier, je suis vraiment dans le cou(p) !

LEBLOGFEMMEQUIRIT. Précisément, que vous a demandé Didier Le Calvez ?

KLÉOPATRE. Monsieur Le Calvez m’a proposé de m’installer au Bristol Paris afin de tenir compagnie à Fa-Raon, “en lui apportant, je cite Monsieur Le Calvez, ainsi qu’aux hôtes et aux employés, douceur et sérénité”. Fa-raon et moi veillerons à la destinée exceptionnelle du premier palace parisien.

LEBLOGFEMMEQUIRIT. N’est-ce pas une énorme responsabilité pour une jeune chatte de 4 mois de régner sur ce palace ?

KLÉOPATRE.  Je suis jeune, il est vrai, mais aux chattes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années.  Ça vous CIDère que je m’approprie Corneille, n’est-ce pas ? J’ai bien conscience d’avoir un destin exceptionnel et j’espère être à la hauteur de la tâche. J’imagine qu’en me baptisant ainsi ma maman souhaitait que j’aie une vie hors du commun. Ses vœux ont été exaucés.

“Fa-Raon, l’amour de ma vie”.

LEBLOGFEMMEQUIRIT. Vous n’avez que 4 mois, vous êtes donc encore mineure. Hum, comment dire ? Fa-Raon, qui a 4 ans, est beaucoup plus âgé que vous…

KLÉOPATRE. Marie-Antoinette avait 14 ans lorsqu’elle a été mariée à Louis XVI.

LEBLOGFEMMEQUIRIT. Je ne vais pas chapoter, pardon, chipoter mais quand Marie-Antoinette avait 14 ans, Louis XVI en avait 16 !

KLÉOPATRE (ronronnement amusé). Votre réflexion me confirme que vous ne parlez vraiment pas le Chat, n’est-ce pas ?

“Mon collier Goyard et ma médaille Christofle”.

LEBLOGFEMMEQUIRIT. Disons que je le ronronne un peu. J’ai eu pendant vingt ans, un chat qui s’appelait FortyCat ou QuaranteCat, en français. Je connais quelques feulements de base mais je serais incapable, effectivement, de soutenir un tchat.

KLÉOPATRE. Eh bien sachez que nous ne comptons pas comme vous les hommes. Un an chez un chat, c’est 19 ans chez vous. Deux ans chez un chat, c’est 24 ans chez un homme. Du haut de ses 4 ans, mon Fa-raon, mon chat Raon comme je l’appelle dans l’intimité, aurait, s’il était un homme, 32 ans ! Quant à moi j’ai…Une chatte ne dévoile jamais son âge. Disons que j’ai l’âge d’assumer mes choix. Et j’ai l’intime conviction que Fa-raon et moi sommes FÉLINS pour l’autre.

LEBLOGFEMMEQUIRIT. C’est un coup de foudre ?

KLÉOPATRE. Oui, vraiment. Fa-raon a su me cha-rmer et me caresser dans le sens du poil. A peine l’avais-je rencontré qu’il m’a emmenée chez Goyard, le célèbre malletier. Et là, il m’a offert un collier nœud papillon Oscar orné d’une médaille en argent personnalisée de chez Christofle. Le même que le sien ! Ne l’écrivez pas, mais parfois je passe exprès devant les vitres et les miroirs de l’hôtel pour me voir dedans. Quand un chat vous passe un collier autour du cou, ça veut dire beaucoup. Chez vous, ça équivaut à une alliance.

LEBLOGFEMMEQUIRIT. Où êtes-vous installée au Bristol ?

KLÉOPATRE (lance un regard interrogateur à son attachée de presse). Je ne sais pas si je dois le dire. Il y a tellement de chat-chat-razzis qui rêvent de me surprendre dans le plus simple appareil et révéler au public notre intimité à Fa-Raon et moi-même. La célébrité est quelque chose de nouveau pour moi, je dois m’adapter et l’apprivoiser.

S’aimer c’est regarder dans la même direction?

Disons que je passe beaucoup de temps derrière le compoir de la conciergerie. C’est l’endroit stratégique pour voir et savoir tout ce qui se passe. Et puis je partage de bons moments avec Sonia Papet, première femme Chef Concierge d’un palace parisien, qui a su me mettre à l’aise et m’a donné quelques clés pour comprendre ce monde de l’excellence.

LEBLOGFEMMEQUIRIT.  Vous parlez des chat-chat-razzis, redoutez-vous d’être autant photographiée que Choupette, la chatte de Karl Lagerfeld ?

KLÉOPATRE. C’est impossible car nous menons des vies très différentes même si toutes les deux nous vivons auprès de personnes passionnées qui cultivent l’excellence. Choupette Lagerfeld  est topmodel et voyage beaucoup, je suis plus sédentaire. Mais c’est une question intéressante que je ne manquerai pas de  lui poser quand je la rencontrerai. J’adorerais partager un bol de lait avec Choupette, à l’heure du thé. Elle appartient elle aussi à la famille des Sacrés de Birmanie et nous aurons certainement beaucoup de choses

 

“Ne vous méprenez pas, je ne réponds pas (encore) au téléphone”.

à nous dire. Elle s’apprête, m’a-t-on dit, à sortir un livre à la rentrée, je la devine très occupée. (Ndlr : « Choupette, la vie d’un chat fashion » par Patrick Mauriès et Jean-Christophe Napias, photographies de Karl Lagerfeld. Editions Flammarion, sortie prévue pour le 24 septembre 2014).

LEBLOGFEMMEQUIRIT. Que faites-vous de vos journées ?

KLÉOPATRE. J’ai un peu honte de dire que je dors des heures et des heures au sein d’une maison dont les employés ne comptent pas les leurs. J’aime profiter du magnifique jardin à la française et bien sûr me laisser caresser par les clients toujours prompts à me manifester de la tendresse. Je joue à chat perché avec Fa-Raon, on se câline, on se chatouille et parfois nous nous entraînons à danser le chachacha. J’écoute le pianiste interpréter les grands standards de la chanson française et internationale. Faites-moi penser, avant de partir, à vous remettre le CD du Bristol Paris.  Je ne me lasse pas d”écouter C’est si bon ou Un homme et une femme  que j’ai rebaptisée Un chat et une chatte.  Vous savez, cette chanson qui fait “chat  bada bada” ? Le soir, avant de me coucher, quand plus rien ne bouge dans la maison, je repense aux 10 000 pavés de combe brune qui ont servi à la réalisation du dallage du Jardin du Bristol Paris. Certains comptent les moutons pour s’endormir, moi, je compte les pavés.

Le Kléo’s Milk Punch créé par Maxime Hoerth et inspiré par Kléopatre.


LEBLOGFEMMEQUIRIT. Qu’est-ce qui vous a émue particulièrement en ce jour de fête ?

KLÉOPATRE. J’avoue que quand Maxime Hoerth, Chef Barman et Meilleur Ouvrier de France 2011, m’a présenté Kléo’s Milk Punch*, la boisson qu’il a spécialement concoctée en mon honneur et qui porte mon nom, mon poil s’est hérissé de plaisir. Autant d’ailleurs que lorsqu’il m’a prise dans ses bras pour poser à la demande de certains journalistes. La recette ? 2 cl de Genever Bols + 2 cl liqueur de cacao blanc Bols + 4 cl Liqueur de Yogourt Bols + 1 cl de liqueur de vanille +3 gouttes d’absinthe + 4 cl Lait entier + 4cl Crème fraîche…Secouez le tout dans un shaker et versez dans une bouteille de lait Vintage remplie de glace pilée. Décorez avec une paille fantaisie. Hum…J’en ai les moustaches qui frisent ! C’est bien de le préparer chez soi, c’est mieux de le savourer ici dans un cadre exceptionnel. Et c’est l’occasion de me rencontrer…

“CERTAINS SE PLAIGNENT D’AVOIR UNE VIE DE CHIEN, MOI, J’AI UNE MERVEILLEUSE VIE DE CHAT !”.

LEBLOGFEMMEQUIRIT. Vous avez absolument tout. Vous manque-t-il quelque chose ?

KLÉOPATRE. Rien, vraiment rien. Ah si, je rêve d’une salle de projection où je pourrais regarder les DVD que j’aime :  Chat peau melon et bottes de cuir, Tom & Jerry,  Titi et Gros Minet, Les Aristochats, Une chatte sur un toit brûlant avec Elizabeth Taylor, Chacun cherche son chat de Cédric Klapisch, The Black cat avec Boris Karloff et Bela Lugosi, Le chat botté, Le chat connaît l’assassin, Copycat…Je ne peux pas m’empêcher de  verser une larme en  regardant Le Chat avec Jean Gabin et Simone Signoret et de rêver des tenues de Halle Berry dans Catwoman.  Comme j’aimerais avoir ses jambes et savoir me déplacer aussi félinement qu’elle !

Kléo est trop heureuse au Bristol pour songer à faire le mur.

LEBLOGFEMMEQUIRIT. Alors, heureuse ?

KLÉOPATRE. Oh oui ! Certains se plaignent de leur existence et la qualifient de vie de chien; moi, je nage, non pas dans la piscine mais dans un grand bonheur et mène une merveilleuse vie de chat♦

*Cocktail Kléo’s Milk Punch, disponible au Bar du Bristol Paris à partir du 31 Juillet : 26 €. Le Bristol Paris : 112, rue du Faubourg Saint-Honoré, 75008 Paris. Tél : 01 53 43 43 00.

Ce contenu a été publié dans Drôle d'humeur, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

7 réponses à Le Bristol : j’ai interviewé Kléopatre, la chatte la plus choyée de Paris.

  1. isabelleaithnard dit :

    Bonjour AdamS,

    Merci pour ces encouragements.
    Bonne journée à vous et votre famille de Lewarde
    Isabelle

  2. cat dit :

    Merci pour ce post plein de fantaisie, une maison sans chat est une maison sans âme.

  3. Lilith Despaquis dit :

    Bonjour Isabelle
    Chapeau pour ce bel article !
    Whaou Vous parlez chacrement bien le chat ! à cha-que article vous m’étonnez!
    Merci pour la visite du Bristol, chat fait rever 🙂
    Dommage que je soit challergique ,j’aurai aimé chavardé avec Kleo moi aussi
    belle journée à vous

    ps: “felin pour l’autre”, j’adore !

  4. DanielleB dit :

    Merci Isabelle,

    Je suis amoureuse de chats, et votre plume m’a vraiment fait sourire 🙂

    • isabelleaithnard dit :

      Bonjour DanielleB,

      Merci d’avoir pris le temps de lire et de réagir.
      Je vous souhaite une belle journée.
      Isabelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × un =