La vraie star du one-woman-show? La petite robe noire !

La petite robe noire s’invite sur toutes les scènes et épouse tous les gabarits. C’est la meilleure amie des interprètes de one-woman-show qui, depuis Zouc, ne l’ont jamais totalement abandonnée. Toutes les comédiennes en ont une, même celles qui ne jurent que par le pantalon! A l’exception d’Anne ROUGEmanoff et Nadia Roz qui, comme son “vrai pseudo” l’indique ne s’habille pas autrement.

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=hzgUfhnAjjs&w=560&h=315]

Entre la petite robe noire et la scène, c’est une histoire d’amour sans fin. Une histoire initiée en 1926 par Chanel qui la crée au grand dam de ses détracteurs qui la pensaient réservée aux domestiques et aux veuves !  Et quand le couturier Paul Poiret lui demande un rien moqueur : “Mais de qui donc portez-vous le deuil ?“, Chanel répond : “Mais, de vous, Monsieur!”. Inventée pour la ville, la petite robe noire ne tarde pas à conquérir la scène et séduire les comédiennes et chanteuses. Qu’elle enchante les foules(Piaf, évidemment), joue les ingénues(Audrey Hepburn habillée par Givenchy), les  femmes fatales(Mireille Darc et sa robe au décolleté dorsal vertigineux de Guy Laroche dans Le Grand Blond…), porte le deuil(Jeanne Moreau dans La Mariée était en noir de Truffaut)…la petite robe noire (PRN) accompagne depuis toujours les artistes. La PRN qu’un rien habille, il faut l’avouer, habille aussi un rien ! Petite, grande, ronde, mince, brune, blonde…elle va à tout le monde ! Mais si tous(de la haute couture à la fast-fashion en passant par le prêt-à-porter) l’ont célébrée et revisitée personne n’avait songé à la mettre en bouteille, lui donner une aura olfactive et lui permettre d’être portée 24h/24 sans se froisser. Guerlain l’a fait en la parant de réglisse, de thé noir fumé, de vanille, de rose noire et de bergamote…lui donnant des notes qui composent un air joyeux écrit par Thierry Wasser, nez de la maison.

LES CONSEILS DU BLOGFEMMEQUIRIT POUR TROUVER LA PRN IDÉALE POUR LA SCÈNE

Anne-Sophie Girard chicissime dans sa robe TopShop

Pourquoi choisir une robe noire quand l’été 2012 s’habillera en pastel ?

Le noir est idéal pour la scène des cabarets dont le décor est souvent lui-même monochrome noir. Et même s’il y a plusieurs intensités de noir, le technicien dédié à la lumière trouve dans cette couleur l’occasion de travailler la profondeur plus simplement qu’avec des couleurs vives qui réclament beaucoup plus de réglages. Du côté de l’artiste, le noir est le ton sur lequel la transpiration se fait plus discrète.“Si vous portez une chemise grise, on verra très vite des auréoles au niveau des aisselles, m’explique Anne-Sophie Girard, comédienne. C’est moins visible sur la même chemise en noir”. Quant à la petite robe noire, les femmes la choisissent pour incarner une certaine élégance, la neutralité ou parfois l’extrême sobriété. La PRN est en outre facile à porter et suffisamment neutre pour s’adapter à un changement de costumes. J’ai vu, par exemple, Séverine Adolphe, la planquer sous un grand tablier de cuisine à volants puis s’en servir, comme d’une serviette de plage, pour ôter discrètement son pantalon…

Robe à encolure V devant et dos, noeud drapé sur le côté. 3 Suisses 29€90

Comment la choisir?

La bonne longueur, c’est celle qui fait une belle jambe sans entraver le jeu de la comédienne. Si l’on doit faire une roulade-relevade comme Elisabeth Buffet ou le grand écart comme Emilie Deletrez mieux vaut prévoir quelque chose d’ample, une matière souple mais néamoins solide (attention aux accrocs) et bien sûr un collant (comme Elisabeth Buffet) ou un short (comme Séverine Adolphe dans Sève est La Milf actuellement au Guichet, à Montparnasse) pour éviter de trop s’exposer. Anne-Sophie Girard (actuellement sur scène au Bout dans Anne-Sophie Girard fait sa crâneuse)  en choisit toujours une avec des petites manches “pour ne pas laisser voir les aisselles”  précise-t-elle. Et surtout effacer un mauvais souvenir : “J’avais une très jolie robe noire à bretelles mais j’ai des bras longs. Une copine m’a dit :”de loin et sur fond noir, on aurait dit que tu avais des bras comme des spaghettis !”Ça m’a marquée et depuis, je porte des robes à manches courtes car je ne veux pas que le public bloque là-dessus”. La PRN qu’elle étrenne désormais sur la scène du Bout et dont les manches rappellent les vestes de  Klaus Nomi, vient de chez Topshop. On ne peut pas l’oublier tellement elle est chic.

En prévoir deux plutôt qu’une.

Si vous l’achetez à un prix vraiment mini (Jennyfer, Camaïeu, H&M proposent des pièces très très abordables), rien ne garantit qu’elle supporte d’être enfilée plusieurs soirs et lavée à la va-vite. Attention, comme disait ma mère, “le pas cher est toujours trop cher”. Pourquoi ne pas alors investir dans des pièces un peu plus “sophistiquées” comme celles proposées sur le site Place des Tendances ? Si on ne peut pas s’offrir un produit plus haut de gamme, le plus sûr, c’est d’en acquérir deux ou trois à mini-prix selon le nombre de représentations que l’on a. C’est aussi l’occasion de  varier les modèles. Des sites compagnons des catalogues de VPC  proposent quelle que soit la saison des robes noires faciles à porter dont le prix varie de 8 à 149 € pour  Les 3 Suisses qui, outre son label propre, diffuse Sinéquanone, Bel Air, American Retro, NAFNAF, Desigual etc… et de 14 à 242  € pour La Redoute qui diffuse les marques Guess, Liu Joe, Anthony Vacarello, Antik Batik, Vanessa Bruno…Si on veut la jouer grand soir, on file chez  Zara qui n’a pas son pareil pour mettre en rayon des pièces très inspirées des modèles des grands couturiers (robes de 49,90 à 149,90 €). En revanche, il est peu probable que vous trouviez maintenant une robe noire chez Zara, les étagères et portants de la marque espagnole sont déjà passés au pastel.

Robe à bretelles en élasthanne. Jennyfer, 19,90€

Ce qu’elle doit révéler

Votre bon goût : une robe trop courte attire l’œil sur vos jambes et pas l’oreille vers votre texte.

Un peu de peau : la robe noire portée sur des collants noirs 120 deniers, ça fait mémère kolkhozienne qui ne sait pas qu’un mur est tombé en 1989 à Berlin. Un peu sévère pour amuser la galerie, non?

Un peu de fantaisie : la sobriété du noir peut être réveillée par un accessoire comme le foulard à pois de Béatrice Facquer.

Une silhouette que vous assumez :  ronde, petite, grande, maigre…la petite robe noire ne sert pas à planquer des formes qu’on déteste mais à les réveler. Le noir affine les formes rondes et rend mystérieuses les silhouettes qui en manquent.

Robe en viscose Kookaï côté face

La même, côté pile, Kookaï, 99€

Qu’on passe le plus clair du sketch face au public ou qu’on lui tourne le dos, la petite robe noire doit être impeccable, c’est-à-dire sans tache, pli, ou défaut laissant penser qu’on ne s’est pas vraiment préparée pour le show. Ou qu’on l’a enfilée au dernier moment et en toute hâte. Si elle réserve des surprises comme ce modèle Kookaï, un rien coquin, tant mieux. Qui a dit que les humoristes femmes devaient se priver d’être sexy ?Penser à en avoir deux, au cas où une vilaine tache ou un trou la condamneraient à rester dans votre valise.

En crépon pur coton, Antik Batik,79€

Elle doit être confortable

On zappe le satin! Joli dans la boutique et dans la rue, il attire la chaleur comme le miel les guêpes ! Impossible de tenir tout un show avec cette matière qui très vite vous colle à la peau tellement elle apprécie votre sueur. Idem de la laine inutile même pour les shows d’été en plein air. D’où la nécessité de réessayer avant le show et ne jamais débouler sur scène sans l’avoir testée pendant les répètes. Croyez-moi, il ne faut  jamais faire confiance à une robe qu’on ne connaît pas ! Béatrice Facquer qui l’a adoptée il y a à peu près un an, en sait quelque chose. Venue présenter 30mn de son show au Ranelagh, le 23 mars dernier dans le cadre de Rire avec Elles, Béatrice a regretté d’avoir enfilé une robe dont elle n’avait pas relevé la composition.

Je trouve que c’est très difficile de trouver une tenue, me dit Béatrice Facquer, auteur du show En dehors des clous et autres vices. Pour moi qui suis passée par beaucoup de phases, ça a été une révolution. La petite robe noire que je portais vendredi est de la marque ELLE et c’est la première fois que je la mettais. Le petit souci est que je n’avais pas remarqué qu’il y avait de la laine et j’ai eu l’impression de faire un petit sauna sur scène ! Va falloir que je trouve autre chose pour l’été et les théâtres sans clim “. Une femme avertie…

Et faciliter le mouvement 

Là encore, on recommande de gesticuler comme un Marsupilami dans la cabine d’essayage avant l’achat ou chez soi si on est une e-shoppeuse pour ne pas avoir de regret. Comment épouse-t-elle mes formes ? Colle-t-elle à la peau si je transpire un peu ? Ou pire au collant, par effet statique (même s’il est peu probable que vous portiez des collants cet été à Avignon!). On doit pouvoir s’asseoir sur une chaise sans qu’elle offre une vision panoramique de ce qu’elle est censée couvrir. Essayez-la également avec des bijoux pour voir s’ils accrochent la trame et menacent de causer des trous. Vérifiez qu’elle ne se prend pas pour Spontex Expert, la lingette dépoussiérante. Si, si, j’en ai vu sur scène dont la robe était recouverte de poils de chats, de cheveux, de miettes…A croire que ces comédiennes avaient passé plus de temps à nettoyer leur loge qu’à peigner leur texte. Pensez à la tester en pleine lumière pour voir si elle est transparente. Si elle est, pas de drame, on porte un culotte montante (comme Constance, qui n’est pas habillée en noir, mais nous montre la sienne à La Comédie de Paris). C’est à la robe de s’adapter 1-à votre silhouette 2-au sketch et pas l’inverse !  Et  dans ce cas précis, la matière de la robe importe. Caroline Vigneaux qui fait des choses très audacieuses (on ne dira rien, il faut aller la voir au Palais des Glaces dans Caroline Vigneaux tombe la robe !) avec sa petite jupe La vraie star du one-woman-show et son chemisier Kookaï noirs en sait quelque chose. Son costume de scène ne supporterait pas tout ce qu’elle lui fait subir s’il n’avait été taillé dans une matière imperméable.

En crêpe de chine lavée. Athé Vanessa Bruno, 99€

Comment voyager avec elle ?

Marie-Jo ma super teinturière recommande de la plier sur l’envers et si possible de glisser à l’intérieur une feuille de papier de soie comme le font les vendeuses dans certaines boutiques. Ça maintient la robe dans la forme que vous souhaitez lui donner. Perso, je le fais aussi avec mes t-shirts et ça a changé la vie de mon armoire. Un vêtement plié avec du papier de soie prend moins de place et surtout ne se froisse pas quels que soient les mouvements qu’on lui fait subir.

Si elle est ultra fragile, on l’emporte sous une housse. Vous n’en avez pas ? Gardez celle en plastique léger dont le teinturier recouvre vos vêtements. Prévoyez un cintre adapté à sa matière et à sa forme. Le cintre en bois vernis c’est ultra-chic mais ça n’a jamais retenu une robe en soie qui glisse dès qu’on essaie de la ranger. Arrivée à destination, suspendre immédiatement la robe ne jamais la laisser dans sa valise ou pire dans un sac.

Robe-tunique à smocks sous la poitrine. La Redoute, 39,99€

Comment la nettoyer ?

1-Savoir déchiffrer une étiquette.

Parler de nettoyage, c’est revenir à la matière, donc savoir lire une étiquette. Attention au  mot viscose qui selon sa qualité (parfois il rétrécit parfois pas) et la matière avec laquelle il est mélangé supporte ou non la machine et le lavage à la main. Qui a envie de refiler au pressing la moitié de recette du chapeau de la veille ? Personne, donc on privilégie les matières nobles : le 100% coton en priant qu’il ne rétrecisse pas ! On zappe la soie si elle refuse de frayer avec le lave-linge et qu’elle n’est pas mélangée à du coton. Et surtout, on ruse. Ce qui se craspouillise le plus vite , ce sont les aisselles, le col. Pour les aisselles, on achète des dessous de bras noirs. Perso, j’utilise la marque Nigal que l’on peut trouver sur le site Scrapmalin. Qu’est-ce que c’est des dessous de bras ? Ce sont des pièces de mercerie qui ressemblent à des paddings, que l’on coud avec deux points à l’intérieur de la robe. Leur mission ? Absorber la transpiration des aisselles et éviter à la robe d’être tachée et d’empester. On les découd après le show, les lave à la main et ils sont prêts pour le lendemain. Bon, on peut aussi fixer des protège-slips comme je l’ai déjà fait avant que ma mère ne m’apprenne les choses essentielles de la vie, mais on a très vite l’air couillon quand ils se détachent. Si, si, c’est du vécu ! Et tout le monde s’est demandé  ce que je faisais avec des protège-slips collés à la semelle de mes shoes !

2-Anticiper et prévenir les dégâts.

Si on ne pose pas de dessous de bras, gare aux taches générées par les déodorants ! Pensez impérativement à appliquer un déo spécial vêtements noirs comme le sans alcool Anti-traces blanches de Bourjois, l’Anti-traces peaux épilées de Narta ou l’Invisible for Black &White de Nivéa. Gare au fond de teint grand ennemi des vêtements et donc de votre porte-monnaie. Faut-il le répéter ? On n’enfile pas sa robe après s’être maquillée ou alors on dissimule son visage avec un foulard pour passer la robe. Et si on se maquille une fois habillée, on s’entoure les épaules et le buste d’une serviette de bain afin d’éviter les projections de fond de teint et de poudre.

Se  méfier du fond de teint. Le fond de teint, c’est la petite touche qui fait tache. Ne lavez jamais une robe noire tachée de fond de teint ! Le fond de teint (FDT, on va faire court, sinon je ne vais pas y arriver !) est un corps gras dont le pire ennemi est l’eau ! Toutes celles qui ont cru faire partir une tache de FDT sur une robe en coton ou en soie noire ont, en réalité, fait ce que les teinturiers appellent “un blanchi”. En d’autres termes, elles ont délavé la surface tachée qui est devenue un peu plus claire. “On croit avoir enlevé la tache, précise Marie-Jo, mais on a ôté la couleur!“. Face à l’attaque sournoise du FDT, on utilise de la Terre de Sommières, un détachant efficace qu’on trouve dans les drogueries et magasins de brico-déco (Castorama, Leroy Merlin…) ou alors du talc qui absorbera la tache. On saupoudre en répartissant bien les produits et on laisse agir. Prévoir ensuite une brosse pour se débarrasser du produit détachant.

Robe cache-cœur en polyester, à partir de 59,90€. Les 3 Suisses

3-Pour le lavage, on ne la trempe pas, on la foule.

Pour laver votre robe noire, Marie-Jo conseille d’utiliser évidemment des lessives liquides en très petites quantités (Mir Couleurs,Mir black, Skip Black Velvet…) et de les diluer dans de l’eau à 30°C environ. Il ne faut jamais laisser tremper la robe noire et partir faire autre chose. On la surveille comme le lait sur le feu, mais le mieux c’est de la fouler. Fouler, c’est la tenir par les deux mains et la faire bouger en pressant légèrement dans l’eau mais sans frotter. On évite les assouplissants pas très utiles dans ce cas. Pour l’essorage, là encore, prudence. On peut enrouler la robe noire dans une serviette qui absorbera l’excès d’eau mais jamais on ne s’amuse à la tordre. Sauf bien sûr si on la destine au nettoyage des sols.

4-Pour le séchage : un cintre, une serviette, un étendeur.

Si la petite robe noire est en lin, coton…un cintre, c’est l’idéal. L’eau en s’égouttant sur toute la longueur aidera au défroissage-c’est toujours 2o mn de repassage en moins ! Si la robe est en laine ou en viscose, pas de cintre, ça la déformerait. On l’étend sur une surface plane et on s’assure qu’elle est bien étalée car mal séchés… aïe, ouille, les vêtements en laine ne sentent pas très bon. On croira que vous avez enfilé un chien mouillé.

Robe Breda en viscose, Ba&sh, 160€

Les accessoires indispensables :

Un petit fer vapeur de voyage, du papier de soie, une housse en plastique récupérée chez le teinturier, une bobine de fil noir, des aiguilles à coudre. Un peu de lessive liquide pour vêtements de couleurs ou noirs. De la Terre de Sommières, du talc et une brosse à habits aux poils souples.

INFOS PRATIQUES 
Où trouver les articles présentés :
-La petite Robe noire, eau de parfum de Guerlain. En vaporisateur 30ml (54 €) et 50ml(78€).
-Robe nouée, encolure V devant et dos, noeud drapé sur le côté, 96% polyester, 4% elasthanne, à partir de 29€90, Les 3 Suisses.
-Robe noire à bretelles en élasthanne, 19,90€  chez Jennyfer.
-Robe noire à manches courtes en viscose élasthanne resserrée à la taille, avec un décolleté en V dans le dos fermé par quatre boutons, 99 € chez Kookaï.
-Robe noire en voile pur coton, 79€ Plaisirs essentiels d’une femme qui rit(4) pour La Redoute(réf  489 23 13 page 34 du catalogue pocket).
-Robe chemise en crêpe de chine lavée, Athé Vanesa Bruno pour La Redoute (réf 809 58 50 page 27).
-Robe-tunique en lin à encolure tunisienne croisée, 39,99€ La Redoute (réf 110 15 95 page 65).
-Robe esprit cache-cœur, élastiquée à la taille avec large ceinture à nouer, 100% polyester à partir de 59,90€ ,Les 3 Suisses (page 17 du catalogue, réf 48904, 100%)
-Robe ample au-dessus du genou avec nœud dans le tissu qui donne un effet plissé, 100% viscose, 160€, Ba&sh



Ce contenu a été publié dans Mode en scène, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à La vraie star du one-woman-show? La petite robe noire !

  1. collignon dit :

    c’est bien jolie, mais l’hiver ?? comment porter sa petite robe noire ??

  2. Anna dit :

    Bel article, trés complet !

  3. Seve dit :

    Très bel article ! Oui la Petite Robe Noire est sans aucun doute la grande star des One Women Show mais aussi de la vie en général. Qui n’en a pas dans sa garde robe ?? Un One ou un Seul en Scène qui retrace un moment de vie d’une femme ne peut quasiment pas s’en passer. Merci pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quinze − quinze =