Dix pour cent, saison 2, on aime à 100%

DIX POUR CENT, la série qu’on aime à 100% revient le 19 avril, avec son lot de guests, d’intrigues, de coups bas et de péripéties. Et là encore, les stars ne sont pas celles que l’on croit.

Dix pour cent, saison 2 (c) FTV/Mon Voisin Production

Dix pour cent, saison 2 (c) FTV/Mon Voisin Production

Les impatients (5 millions de spectateurs ont suivi les 6 épisodes de la saison 1) peuvent découvrir le 1er épisode de cette deuxième saison de DIX POUR CENT sur telerama.fr gratuitement et dans son intégralité jusqu’au 18 avril, veille de la diffusion prévue le 19 avril à 20h50 sur France 2. En attendant, voici les 20 raisons de suivre les aventures des 4 agents de stars.

Camille Cottin

Camille Cottin (c) Coadic Guirec

1-CAMILLE COTTIN, évidemment !

Depuis son apparition dans Connasse sur Canal +, elle poursuit un parcours sans faux pas ni faux pli et révèle, dans DIX POUR CENT saison 2, d’autres variétés de son immense jeu. Je l’avais vue & aimée au théâtre dans Le fils du comique de et avec Palmade, puis au cinéma dans Connasse princesse des cœurs, appréciée également dans Telle mère, telle fille (sur les écrans depuis le 29 mars), film pourtant inégal où elle la joue fine au côté d’une Juliette Binoche qui en fait des tonnes. Revoilà Camille Cottin, Camille côtée, drôle, sensible et toujours surprenante(Photo de Camille Cottin © Guirec Coadic/ Best Image).

 

2-DE LAMOUR ENCORE DE L AMOUR !

Dans DIX POUR CENT, saison 2, tous les personnages, quelles que soient leurs problématiques, sont posés (parfois abandonnés) sur le chemin de l’amour. Une nouveauté en comparaison de la première saison où étaient principalement mis en avant les intérêts, rivalités et  jeux de pouvoir entre les uns et des autres. Cette fois-ci, on s’aime accidentellement, sciemment, maladroitement, intensément, inopinément, tardivement…Les scénaristes n’ont pas seulement doté leurs personnages d’un cœur, mieux, ils l’ont fait battre.

Assaad Bouab (c) Mehdi Triqui.

Assaad Bouab (c) Mehdi Triqui.ASSAD BOUAAD, l’inconnu qui ne le restera pas.

3-ASSAÂD BOUAD L ‘inconnu qui ne le restera pas.

Dépêchons-nous de retenir son nom car on n’oubliera pas facilement son visage, son corps et sa présence.  Comment dire ? Assaâd Bouad, formé au Cours Florent et diplômé du CNSAD (Conservatoire National Supérieur d’Art dramatique) pourrait être le grand frère de Baptiste Giabiconi. Vous me trouvez midinette ? Rappelons qu’en France, on a très peu (là, je vais faire plaisir à Alain Delon) de comédiens beaux, très beaux et capables de bien jouer. On a des mignons, des sexy, des sympas, des virils, des charismatiques…mais absolument beaux, non. De ce côté de l’Atlantique, pas d’équivalents de Brad Pitt, George Clooney ou Leonardo DiCaprio…Désolée pour les fans de Jean Dujardin. La catégorie du bel acteur français ne s’est guère enrichie depuis l’apparition sur grand écran de Nicolas Cazalé et Raphaël Personnaz. Assaâd Bouad  est un bel acteur sous quel qu’angle qu’on le regarde ou l’écoute. C’est pour cela qu’il embrase la deuxième saison de Dix pour cent(Photo de Assaâd Bouad © Mehdi Triqui)

Virginie Efira et Ramzy Bedia

Virginie Efira et Ramzy Bedia

4-VIRGINIE EFIRA, toujours plus vraie.

Son interprétation d’une actrice en couple avec Ramzy (Bedia) est tellement naturelle que plusieurs spectateurs autour de moi ont laissé échapper : « Ah, j’savais pas qu’elle était avec Ramzy! ». Depuis bientôt dix ans, Virginie Efira surprend, étonne, réjouit sur le grand écran sans mépriser le petit qui l’a fait éclore. Fine mouche, elle a toujours quelque chose de drôle à dire lorsqu’elle répond aux interviews et laisse libre court à son singulier sens de la répartie. Ceux qui ne l’ont pas encore vue au cinéma feraient bien d’aller voir Pris de court  film d’Emmanuelle Cuau (sur les écrans depuis le 29 mars.) dans lequel la finesse de son jeu, sa précision rappellent une certaine Gena Rowlands. Rien de moins.(photo © FTV/Mon Voisin Production)

5-SECONDS ET PREMIERS RÔLES : même combat.

L’équipe de scénaristes autour de Fanny Herrero est parvenue à imaginer des situations et  a concocté des répliques fines, drôles parfois assassines aux premiers comme aux seconds rôles. Une gageure quand on compte le nombre de stars, vedettes et donc d’ego qui se croisent ou s’évitent dans cette seconde fournée. Dans la première saison, les stars, c’étaient d’abord les quatre agents pour la plupart inconnus du grand public (Thibault de Montalembert, Liliane Rovère, Grégory Montel et Camille Cottin) puis les célébrités (Line Renaud, Nathalie Baye, Laura Smet, Julie Gayet, Joeystarr,  Audrey Fleurot, Cécile de France, Françoise Fabien, François Berléand…).Dans DIX POUR CENT saison 2, une place plus large est donnée aux assistants qui explosent littéralement. Nicolas Maury (Hervé André-Jezak, dans la série, assistant de Gabriel Sarda) et Laure Calamy (Noémie Leclerc, assistante et groupie de Mathias Barneville) ont chacun leur numéro comme on en offre aux grandes vedettes. Et je ne vous parle pas (encore) de Stefi Celma. Voir plus loin. (Photo © FTV/ Mon Voisin Production)

 

Laure Calamy 2

Laure Calamy(c) FTV Mon Voisin Production

6-LAURE CALAMY le burlesque faite femme.

Etonnante, loufoque, rare. Laure Calamy est inoubliable dans son rôle d’assistante-groupie gaffeuse, amoureuse et un rien frappée (cf sa réplique sur les castors). Elle est surtout l’une des rares comédiennes capables de glisser dans le burlesque. Sachant qu’elles ne sont pas si nombreuses dans l’Hexagone, Laure Calamy pourrait se faire une place dans le 7ème art pour peu qu’elle rencontre des scénaristes et réalisateurs capables de saisir et mettre en valeur les subtilités de son art. En attendant,  on la suivra dans Aurore de Blandine Lenoir (dans lequel joue également Thibault de Montalembert, sortie le 26 avril), Embrasse-moi d’Océane Rose Marie avec Alice Pol, Michèle Laroque et Grégory Montel (le Gabriel Sarda de DIX POUR CENT), dans Ava de Léa Mysius, dans Bonheur académie de Alain Della Negra et Kaoki Kinoshita ( sortie le 28 juin) et Pour le réconfort de Vincent Macaigne.

 

Nicolas MAURY, Grégory MONTEL

Nicolas MAURY, Grégory MONTEL

7-NICOLAS MAURY exquis tout simplement.

Mais si, vous le connaissez, c’est lui qui, habillé en soubrette dans une scène mémorable, prenait en main le sexe d’ Eric Cantona et poétisait autour de l’organe, dans Les rencontres d’après minuit de Yann Gonzales. Ce comédien estampillé « films d’auteur »( il a tourné avec Patrice Chéreau, Philippe Garrel, Emmanuelle Bercot, Noémie Lvovsky) n’a pas son pareil pour faire d’une scène un moment exceptionnel. On se repassera volontiers en boucle tout le cirque qu’il fait après s’être senti trahi (on n’dira pas pourquoi ni comment ni par qui)  et d’avoir vu son rêve de devenir agent s’envoler. Si on reconnaît immédiatement sa voix dans un film et sur scène ( il était dernièrement sur celle des Amandiers dans Notre  Faust saison 2), on mémorise surtout sa tonalité singulière. Douce et parfois précieuse sans être affectée… de ces voix qui peuvent en même temps balancer un compliment et une vacherie sans qu’on puisse répliquer (photo FTV/Mon Voisin Production).

8-DES REPLIQUES MEMORABLES

Une assistante (Fanny Sidney) découvrant sur la couv’ de Glamm, un magazine people, Virginie Efira embrassant un inconnu : -Elle trompe Ramzy?

Réponse de Nicolas Maury: -non, elle retire juste un bout d’épinard à un ami ! ».

Virginie Efira en pleine rupture : « L’avenir ça fait partie des choses qui arrivent »

♣Thibault de Montalembert : -Un vrai couple ça commence au bout de trois ans

Grégory Montel :- Et avant, c’est quoi ?

T de Montalembert : -Une comédie romantique

Norman Tavaud : « -T’insulte pas Internet ! Ça m’a construit, c’est mon deuxième papa »

9-FABRICE LUCHINI inédit.

Fabrice Luchini dans L'Hermine

Fabrice Luchini dans L’Hermine

On ne l’avait jamais vu ainsi ! Fabrice Luchini se montre fragile, tendre, et naïf dès qu’on éveille en lui le sentiment de plaire absolument et suffisamment pour incarner un méchant dans James Bond. Luchini  ajoute quelque chose de doux et d’enfantin qu’on l’a rarement vu déployer et qui nous le rend encore plus touchant. (photo Jérôme Prébois / Albertine Productions – Gaumont)

10-CHRISTOPHE LAMBERT hot.

Encore un acteur populaire qu’on n’imaginait pas dans une série.  Venu jouer une petite partition dans l’épisode 2 de DIX POUR CENT, Christophe Lambert use de ce regard atypique qui a fait son succès.  Cette étrange façon qu’il a de regarder Camille (Fanny Sidney) mi-prédateur, mi-farceur lui donne un pouvoir érotique qu’on croyait éteint depuis longtemps.

Et là, vous vous dites, il n’y a que 10 raisons et je vous en ai promis 20…La suite mercredi. Je vous parlerai de Norman Thavaud, d’Isabelle Adjani, de Stefi Celma et de Julien Doré, Christophe Lambert…entre autres.

 DIX POUR CENT Saison 2, les épisodes 1 & 2 seront diffusés à 20h50 et suivis de la rediffusion des épisodes 1 &2 de la saison 1.

 

Ce contenu a été publié dans A voir vite, Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *