Charlie Hebdo : 50 personnalités de l’humour rendent hommage aux victimes de l’attentat.

Ils sont humoristes, comédiens, auteurs, managers, producteurs, metteurs en scène, organisateurs de spectacles vivants… De générations, d’origines et d’univers humoristiques différents mais tous rassemblés par l’émotion consécutive à l’attentat contre Charlie Hebdo. Pour manifester contre cet acte barbare, Leblogfemmequirit leur a demandé de lever leurs crayons, leurs styles et leurs plumes ou d’animer leurs claviers pour écrire ou dessiner en hommage à tous ceux qui sont tombés au champ d’hoRReur.

 

Gérard Sibelle

Gérard Sibelle

Gérard Sibelle, Producteur d’humoristes.

Un vide béant. Comme si en 1957 on avait assassiné d’un coup Queneau, Prévert et Vian. Sur le tard, j’ai connu mon proche voisin Honoré, aux traits et au trait si pittoresques. Comment ne pas écouter chaque propos tenu par Charb qui connaissait les moindres humoristes, et pas forcément les meilleurs. Il fustigeait la médiocrité de la scène actuelle.Wolinski, Tignous et Cabu… Cabu, lui aussi, témoin de la Scène des 50 dernières années. Sur les artistes émergents des années 70-85, les articles de Cabu, accompagnés de dessins, sont un incontournable trésor. Il s’en allait dans la moindre petite salle, et disait : “L’expérience montre qu’il faut se déplacer, car on est toujours récompensé. Il y a toujours un détail, une gueule qu’on ne découvre qu’en allant voir sur place”.Tous ont été nos meilleurs éducateurs, nos modèles inspirés. Nous poursuivons grâce eux nos Universités dans un esprit de fraternité et d’absolue liberté. Ils demeurent les plus jeunes d’entre nous.

Aude Galliou, Directrice artistique des Jeunes Talents au Montreux Comedy Festival.

LIBERTÉ: nous nous sommes déjà battus pour elle. Nous en avons fait des poèmes, des chansons, nous l’avons faite gagner à ceux qui l’avaient perdue. Elle est notre raison de vivre, notre raison de nous unir. Indignons-nous! Résistons! Désolée, je ne suis pas inspirée, trop attristée par les infos, je n’ai pas les mots.

Jessie Troja, auteur de sketches et professeur d’histoire.

Jessie Troja ©LBFQR

LES CHARLIES DE MA VIE

J’ai regardé Charlie déambuler avec sa canne pour apprendre le cinéma.

J’ai écouté Charlie Parker pour apprendre le son de l’âme.

J’ai suivi Karl alias Marx, un autre Charlie combattant.

J’ai lu Charlie Hebdo pour apprendre à faire rire de tout ce qui est le plus con.

Aujourd’hui je suis comme « les drôles de dames », je l’entends encore, il résonne mais je ne le vois plus !!

Si je pleure, c’est de rage ! Pour lui, sans concession, il faut continuer le combat !

Faire rire les Hommes. Faire pleurer les cons !

Une humoriste orpheline

Dessin de Sara Jehane Hedef

Sara Jehane Hedef, Comédienne.

Ce matin, je me réveille et j’entends que l’on crie, que l’on a saigné autour d’une table des personnages publics qui se défendent de pouvoir rire du monde; et aujourd’hui ce monde pleure, se console et se questionne : Je suis Charlie, Charlie je suis, suis-je Charlie ? Ai-je compris de qui il s’agissait? Ai-je conscience de mes libertés ? Pourquoi nous demandons-nous de nous taire ou de nous défaire d’idéaux expressifs et corrosifs qui caractérisent notre “bien-aimée” démocratie .. Enfin l’on se regarde .. celui que l’on dévisageait hier dans le métro devient une figure de l’unité patriote sous le glas de la liberté d’expression .. De ma part, une seule interrogation : doit-on en arriver là pour reconsidérer la solidarité ? .. Une seule chose est sûre : face à la mort la solitude n’a pas d’amis….J’essuie Charlie, j’essuie Charlie…Il saigne encore…Il se fait même un sang d’encre.

Fanny Dupin, Manager d’humoristes.

Nos lèvres scellées, nos stylos confisqués, nos alter ego sacrifiés. Quelle que soit l’idéologie bafouée, la bêtise humaine ne doit pas oublier nos libertés. Ils ont déchargé sans compter, Charlie est tombé. Nos cœurs ont sombré. Mais nos valeurs se sont redressées. La violence humaine nous priverait même de nos pensées. Le visage fermé devant ces cierges allumés, l’envie de dégueuler sur nos futurs abîmés, il y a nécessité de rappeler à toutes ces croyances infondées, que nos vies humaines sont bien réelles et prouvées et qu’elles ne sont pas à sacrifier en l’honneur des divinités. Qu’il est notre droit premier de choisir nos destinées et que si ACCEPTER n’est pas chose aisée, alors ignorez. Ignorez et occupez vous plutôt d’aimer.

Dessin de Bénédicte Vidal pour Charlie

Bénédicte Vidal, Comédienne et humoriste.

La barbarie et l’obscurantisme ont fait un strike mais la partie contre la liberté d’expression et l’humour est perdue d’avance ! A nos crayons ! #JeSuisCharlie


Dessin d’Arnaud Maillard pour Charlie…

Arnaud Maillard, Comédien et humoriste.

Patrick Adler ©LBFQR

Patrick Adler, auteur, humoriste et comédien.

Charb, Tignous, Wolinski, Cabu, nos Diderot, Voltaire, Rousseau d’Alembert du XXIè siècle se sont tus. A jamais. Leurs crayons se sont couchés. Leurs gommes, envolées ? C’étaient nos lumières à nous, celles qui nous permettaient de lire l’information avec plus d’acuité et une certaine distance. Ils étaient de la bande à Charlie, comme des copains de fac dans la barque de l’info qu’on a voulu couler. Les survivants écopent. Ce sera long mais la barque voguera à nouveau. Parce que nous sommes en France, la terre des Droits de l’Homme, avec cette tradition de la résistance et ce goût séculaire pour la caricature. Au nom de l’Humour pour lequel douze âmes éclairées ont payé le plus fort tribut, celui de leur vie, prions. Que nos regards se tournent avec respect et compassion vers leurs familles et leurs proches. Merci à eux.

Texte de Raphaelle Feraille.

Raphaëlle Feraille, humoriste et comédienne.

Dessin de Raphaelle Feraille.

Mathilde Guyant, Directrice du Festival Rire en Seine.

Nous étions en pleine répétition au moment des faits, coupés du monde et de la réalité, le coup de massue est tombé en milieu d’après-midi.
Difficile de reprendre le travail dans ce contexte… et ce n’est pas la directrice de Festival d’humour qui a envie de parler dans ces cas-là, c’est la maman d’un enfant né dans un pays libre et en démocratie, il y a 11 ans.

Hier, en France…. pour des dessins …. ils sont morts …. pour des dessins sur du papier… ils sont morts !

Depuis cette barbarie, et dans un Pays où on avait dit ” Plus jamais”,de manière sous-jacente, ressurgissent des pensées sombres, méprisantes et sans pudeur, sans réflexion faisant l’amalgame qui arrange entraînant le mépris de l’autre… Ne faisons pas l’amalgame, il ne s’agit pas de religion mais de monstres humains qui se SERVENT de la religion pour effrayer. Ayons l’intelligence de ne pas tout mélanger.

Même si je ne peux m’empêcher de réaliser que mon enfant va grandir sur un globe gangréné par la barbarie, je veux lui transmettre l’espoir, la vie en voyant ces élans de solidarité, cette tristesse qui se donne la main en essayant de sourire, ce refus d’accepter de se taire, cette soif de crier à la terre entière “Liberté!”. Je veux surtout lui transmettre l’amour, l’amour de l’autre…Quant à la directrice d’un Festival d’Humour, d’Amour et de Partage, la metteur en scène, je continuerai à faire ce que j’aime et défendre les valeurs que je souhaite. Je suis libre de vous dire que Je suis Charlie et que j’en suis fière.

Béatrice Facquer et Elisabeth Buffet ©LBFQR

Béatrice Facquer, Humoriste et comédienne.

Paris, 7 janvier 2015 : Fin d’un Monde. L’assassinat de la liberté d’expression. 12 victimes dont 5 grands enfants, 5 “sales gosses” de génie qui avaient le bon goût de rire de tout avec l’intelligence pour le faire! La France est en miettes, étranglée par cette ignominie. Tenons nous chaud et Que vive le rire pour faire crever l’obscurantisme !

Antoine Schoumsky et Julie Villers ©LBFQR

Antoine Schoumsky, auteur, humoriste et comédien.

On ne pourra plus dire que le rire est anodin, il est militant, il est désespoir. Je suis désespéré à tel point que je vais en rire à gorge déployée. Gloire aux Clowns, morts aux prophètes de tout bord. Le XXIème siècle ne sera pas religieux, il sera sacrément drôle, parole d’amoureux de la vie.

Julie Villers, Humoriste et comédienne.

Que cette ombre du début d’année n’altère pas les lueurs que nous pourrions apporter au monde en tant qu’êtres vivants doués d’intelligence et de sensibilité; et, qu’enfin, les plus fêlés laissent passer la lumière de l’amour et de l’humour.

Karim Duval- Portrait haute def

Karim Duval

Karim Duval, Comédien et humoriste.

L’impression que l’on a touché l’humour français (et bien plus!) en plein coeur. Donc une partie de mon identité…Car Charlie représente l’irrévérence, l’audace, la liberté qui caractérisent notre façon de rire et faire rire, et dont nous sommes, de près ou de loin, les héritiers.

.


Dessin de Sony Chan en hommage aux assassinés.

Sony Chan,  Humoriste s’est exprimée avec un croquis

Anastasia Sebban et Schoumsky.

Anastasia Sebban, Productrice et manager d’humoristes.

A tous nos Charlie, à toutes nos victimes, nous nous battrons pour cette liberté pour laquelle nous avons tant perdu a travers l’horreur que nous venons de vivre. Nos rires couvriront à jamais le bruit de leurs armes.

Dessin de Carole Guisnel pour Charlie.

Carole Guisnel, Comédienne et humoriste.

Léa Lando, message sur son Facebook


Jessie Varin, Directrice artistique de La nouvelle Seine.

Je n’ai que peu de mots pour qualifier cet acte terroriste. Je suis choquée. J’ai beaucoup pleuré. L’Humour est une Arme Universelle et je prends conscience aujourd’hui que mon métier aussi participe pleinement à la défense de notre liberté d’expression, à celle des artistes que nous accueillons. Continuons à Résister et surtout à ne pas tomber dans le côté obscur de la peur. Restons Unis. Peace.

Dessin de Caroline Deogo pour Charlie.

 Caroline Drogo, La Nouvelle Seine.

Jocelyn Flipo

Jocelyn Flipo, Auteur de spectacles d’humour, manager.

Il y a des images qui nous marquent pour toujours. J’avais 9 ans et je revois encore celles de l’attentat de la rue des Rosiers. Je découvrais Cabu et je lisais en cachette les BD de Wolinski que j’avais découvertes dans la chambres de mes parents…. 33 ans après, toutes ces images remontent à la surface. Combien de gamins vont-ils être marqués par cette violence et ces images de terreur et de douleur, ces images qui ne s’effaceront sans doute jamais ? Pour eux, pour nous, ce ne sera plus jamais comme avant.Et une question me taraude: Est ce que je suis assez courageux, assez engagé avec mes petites pièces et ma petite vie tranquille pour pouvoir écrire ‘Je suis Charlie’ ?`

Dessin de Kee-Yoon Kim pour Charlie


 Kee-Yoon Kim, Comédienne et humoriste a choisi de s’exprimer à travers le dessin ci-dessus.

Banjamin Waltz et Julie Villers ©LBFQR

Benjamin Waltz, Comédien et humoriste.

Une rumeur bruisse ce 7 janvier: «Un attentat a eu lieu à Paris». Je n’y prête pas attention. Je ne me sens pas concerné, mais surtout je ne veux pas donner d’importance à l’extrêmisme, au fanatisme, bref à la connerie.

Je rentre chez moi et découvre l’ampleur du drame via tous les médias. Je veux pleurer mais la colère, la révolte, l’indignation l’emportent sur le chagrin. Je suis sonné, à terre. Je suis maintenant concerné; nous sommes tous concernés.

Je le comprends lorsque je vois cette solidarité spontanée se propager dans tout le pays, presque immédiatement. J’ai foi en mon pays, en ses valeurs et je suis heureux de constater que je ne suis pas le seul. Cela atténue ma peur. Parce que oui, j’ai peur. De la suite, des amalgames, de la récupération pas seulement politique, mais de toute forme de récupération.

Un des assassins a déclamé: «On a tué Charlie». Non, je refuse à le croire. Je crois au contraire que leur geste a eu l’effet inverse de ce qu’ils recherchaient. Plus que jamais nous avons pris conscience ce jour-là que la liberté d’expression n’est pas un acquis, mais un précepte que nous voulons défendre tous les jours, avec conviction et sans concession.Vous n’avez pas tué Charlie. Vous avez soudé un peuple.

Jérémy Corallo ©LBFQR

Jérémy Corallo, humoriste et comédien.

Notre mobilisation, notre solidarité, notre union, doit perdurer au-delà de cette période tragique. Que la France est belle quand elles se rassemble.

Fabrice Laurent, Mathilde Guyant, Agnès Bonnet et Jean-Pierre Dartois©LBFQR

Fabrice Laurent, Président de La Fédération des Festivals d’Humour.

La Fédération des Festivals d’Humour s’associe à toutes les manifestations d’hommage, à tous les discours d’indignation, à toutes les réactions spontanées suite à l’abominable attentat du 7 janvier 2015 perpétré contre le journal Charlie Hebdo.

Les festivals d’humour tiennent à affirmer la nécessaire résistance face à la menace terroriste mais aussi face à toutes les formes d’obscurantisme. La parole doit rester libre, porteuse d’idées et d’humanité.

Les artistes ne doivent ni s’autocensurer ni subir une quelconque censure dès lors qu’ils ne prônent pas la haine. L’humour est peut-être la plus belle forme de liberté. C’est l’humanité par définition, ce qui nous éloigne de l’animalité vers laquelle tendent les terroristes. Nous sommes ensemble les garants de cette liberté : artistes, diffuseurs et festivals, collectivités, publics.


Annabelle Show (photo de l’artiste)

Annabelle Show, comédienne et humoriste. 

Je suis assez chamboulée par tout ce qui se passe et très émue par les victimes de l’attentat de Charlie Hebdo et de la prise d’otages d’aujourd’hui (Ndrl : Annabelle a écrit ce texte vendredi 9 janvier).Les pires heures de l’histoire peuvent refaire surface à tout moment.

Emilie Deletrez

Emilie Deletrez, auteur, humoriste et comédienne.

En réalité, j’ai aujourd’hui envie de croire que ce sont les hommes qui inventent des Dieux pour dissimuler leur pleutrerie.Tellement plus simple de cacher son inhumanité derrière un Dieu et de ne pas se sentir responsable d’un tel acte de Barbarie…Et M’sieur, j’vous jure c’est pas moi, c’est «Dieu qui m’a dit de faire!!!». Et Ben mon pauv’ Dieu si tu existes vraiment tu dois te retourner sur ton nuage, et avoir envie de te planquer sous terre…au purgatoire! Vois ce que les hommes ont fait en ton nom…Mais que j’te rassure tes créations vont s’unir, s’unir pour la Liberté d’expression, s’unir contre la bêtise humaine, s’unir pour pouvoir tous crier un jour:«Je suis Charlie, Je suis Lulu, je suis Moshe, je suis chiara, je suis Frantz, je suis Miroslav, je suis simone,je suis chang,je suis Indira,je suis augusto,je suis Hiroko, je suis brad,je suis humoriste et surtout je suis libre!!!!!!!!

Jocelyn Lemoinse

Jocelyn Lemoisne, humoriste.

Ils sont morts pour la liberté, pour notre liberté, ils sont morts pour des dessins, pour leurs idées… Ce sont des résistants qui nous ont quittés. Ce 7 janvier marquera pour moi, le début d’une nouvelle époque. Je n’oublierai pas, ne les oublions pas. Battons-nous, luttons tous ensemble pour la liberté sans amalgame. Soyons unis contre la barbarie.

Romano Vivarelli, Humoriste et comédien.

Nous sommes Charlie Hebdo. Les extrémistes de tous bords vont tenter d’utiliser ce drame pour nous diviser, en jouant sur les peurs et les préjugés. Mais cette tragédie peut aussi nous rassembler comme jamais — cela dépend de nous. Soyons des centaines de milliers à dire “Je n’ai pas peur, nous restons unis”.

Sibelle et Seddiki avec Frank du Théâtre La Cible. ©LBFQR

Réda Seddiki, humoriste.

Dans l’histoire de l’humanité tant d’Hommes sont morts pour défendre nos droits. Ce fut encore le cas en ce triste Mercredi 7 janvier, des martyrs pour la liberté d’expression. Ils sont partis certes, mais ils ont laissé un héritage. Soyons unis, reprenons le flambeau et continuons ce combat. Je t’avoue que je n’arrive pas à trouver mes mots comme à chaud. Depuis ma naissance en 1991 en pleine guerre civile*, je n’ai cessé de voir ces choses là. J’ai l’impression que nous n’avons pas le temps d’avoir un apaisement afin d’en tirer des enseignements, un drame nous fait oublier un autre et ainsi de suite. Comme disait hier David Murgia, nous vivons dans un fatalisme permanent. (*Ndlr : Réda est né a grandi en Algérie).

Dessin de Katia Doris pour Charlie

Katia Doris, comédienne et humoriste. 

Je défends l’humour et la liberté d’expression enfin c’est ce que j’ai exprimé à travers une phrase simple je suis humoriste #jesuischarlie

Karim Tougui ©LBFQR

Karim Tougui, auteur, humoriste et comédien.

Rions! Rions rions rions! Qu’il ne reste rien de ces imbéciles violents. Surtout pas une quelconque influence sur quoi que ce soit. Rions parce qu’ils veulent nous empêcher de rire. Dessinons! Rions! #jesuischarlie

Monika Oscar

Monika Oscar, Café Oscar.

Profondément attristée et consternée mais ces mots sont encore bien trop faibles par rapport à mon ressenti. Je ne me laisserai pas abuser par des tarés qui salissent les valeurs dignes et respectables qui existent dans toutes les religions. Et justement pour cela, j’irai travailler ce soir auprès de mes artistes car personne nous enlèvera notre liberté d’expression et l’humour est notre meilleure arme! Mes pensées sincères et émues à tous ceux touchés par cette abomination.

Rititi Prod, Programmateur de spectacles à Marseille.

HU-MainHUMOURa-MOUR. Juste penser à ceux qui ont payé très cher leur liberté de penser,ceux qui ont été touchés de près, leur offrir notre soutien en continuant à promouvoir l’humour sans frontière. “La terreur , la haine,” sont les moteurs de ces brutes inhumaines et ce serait les combler et contribuer à leur “popularité ” de trembler et de se taire …La religion n a rien à voir , oui Dieu est grand mais pas violent.

Dessin de Mathilde Moreau pour Charlie.

 

Mathilde Moreau ©LBFQR

Mathilde Moreau,  Directrice de  La Compagnie du Café-Théâtre de Nantes.

C’est dramatique ! Et ça touche tout le monde. Je suis allée à la minute de silence sur La Place Royale à Nantes et tout le monde est triste, consterné. Ces terroristes ont voulu tuer l’humour. C’est disproportionné, inhumain, inconcevable d’avoir assassiné des artistes, des gens drôles et très humains. Je pensais qu’on pouvait rire de tout, eh bien, non ! Je me demande comment va faire Timsit, dont le spectacle a commencé, ici, à la Compagnie de Café-Théâtre, pour poursuivre son travail. Timsit se demande si on peut rire de tout, ça va devenir compliqué. Si on n’a plus le droit d’amener sur scène des artistes pour penser, dénoncer on sera obligé de ne faire que des choses très très populaires. Je n’ai rien contre le très populaire, j’aime le populaire mais la question est : est-ce que les artistes vont devoir rendre leurs spectacles plus fades par crainte d’être censurés aussi radicalement ? Il y a à La Compagnie des humoristes qui disent des choses. Edgar-Yves parle de communautarisme, Willim Pilet a un sketch un peu provocateur dans lequel il s’amuse avec des tours et des avions…A la fin des spectacles, on demande aux spectateurs de lever leur crayon en hommage aux personnes assassinées. Concernant le magazine lui-même, à la maison, on est friand de Charlie Hebdo. J’ai acheté toutes les collections sur Amazon pour que mes enfants, qui ont 5 et 4 ans, aient un témoignage de ce qu’a été l’esprit Charlie sous l’impulsion des dessinateurs assassinés.


Trinidad

Trinidad, humoriste et comédienne.

En 2004, dans mon spectacle “La conversion de la Cigogne ou de l’avantage de naître avec le sens de l’humour dans un milieu hostile”, j’avais écrit le dialogue suivant entre un Conquistador espagnol plutôt modéré et un chef indien :

Chef Indien : « Alors comme ça, tu es là pour tuer les Indiens ? »

Conquistador : « Ah non, pas du tout. Moi ce que je voudrais c’est vous convaincre, par le dialogue, de porter ma croix. »

Chef Indien : « Ah non ! Chacun sa croix. L’homme qui oblige l’autre à croire en son Dieu est un homme qui doute. Celui qui s’appuie sur sa foi, avance. »

Conquistador : « Ah si ! Ma moi si jé fais ça, jé me rétrouve oun peu au chômage technique. »

Chef Indien : « Pas forcément. Pourquoi tu portes une armure ? »

Conquistador : « C’est mon costoume. C’est oun peu comme toi les ploumes »

Chef Indien : « Ah non ! Parce que toi si tu tombes sur mes plumes, ça te fera guili-guili. Moi si je tombe sur ton armure, ça me fera bobo-bobo. »

Conquistador : « Ah si, bien sûr. Mais c’est aussi pour me protéger de mes ennemis. »

Chef Indien : « Ah ! Mais nous sommes souvent notre pire ennemi. »

Autre époque, autre lieu, autre religion… Et même violence.

Et il en sera toujours ainsi tant que l’humain ira chercher à l’extérieur de lui-même les raisons de sa haine. Aujourd’hui les plumes de l’Indien sont devenues les crayons des caricaturistes et les armures, les kalachnikov de ces deux hommes dont le moteur est la haine et la religion, un prétexte pour l’exprimer. Nous ne pouvons pas changer ce qui est arrivé mais nous pouvons changer notre regard sur ce qui est arrivé.

Ce que j’ai envie de retenir c’est que la haine de ces deux hommes a réveillé la solidarité de milliers d’autres !! La peur n’est pas un moteur, elle est un frein. Le doute mène à l’isolement.

La haine mène à la destruction. La confiance mène à l’amour…

Et pour finir sur une boutade, je pourrais dire que vu l’éducation que j’ai reçue, chaque fois que je m’envoie en l’air j’ai l’impression de venger la Vierge mais je ne vais pas buter tous les curés pour autant !!

Bénédicte Préault pour Charlie.

Bénédicte Préault, Dessinatrice

Thierry Marquet, Humoriste.

Thierry Marquet

Le 7 janvier, je m’apprêtais à écrire un statut rigolo sur Facebook, c’était juste avant de m’apercevoir que ce matin-là il y en a qui sont morts pour ça …J’espère que les caricaturistes continueront malgré tout, que l’humour et la satire ne mouront jamais. J’ai un ami du nom de Wayne qui a fait ce dessin le jour-même.Il reflète exactement ma pensée. J’espère que les gens ne vont pas faire d’amalgame. Les terroristes ne sont pas des musulmans. Les terroristes sont des terroristes, c’est tout ! ENSEMBLE NE LAISSONS AUCUNE CHANCE A CEUX QUI ESPERENT NOUS MONTER LES UNS CONTRE LES AUTRES. Les terroristes ne sont pas des Musulmans, ce sont des extrémistes, à éradiquer comme tous les extrémismes…

Vanessa Kayo, comédienne et humoriste.

J’ai joué ce soir, j’appréhendais, c’était bizarre, j’ai passé les derniers jours rivée sur les infos, je me suis dit “mais comment tu vas pouvoir faire rire les gens ce soir ? C’est limite indécent, tu vas parler de sujets si légers ?”. E puis j’ai senti dès la première seconde qu’ils avaient besoin de rire, d’évacuer. Ils m’ont portée. Merci à eux, merci à toi Isabelle de nous donner une tribune, continuons à rire, et à l’ouvrir.

Marie Nedjar

Marie Nedjar, comédienne et chroniqueuse.

Le 7/01/2015 : Aujourd’hui, je n’ai pas le coeur au divertissement…Je suis peinée, bouleversée, scandalisée, révoltée…Des journalistes, des caricaturistes ne sont plus. Paix à leurs âmes. Je pense à ce film : « Caricaturistes, fantassins de la démocratie » de Stéphanie Valloatto, beau témoignage des risques encourus par tous ces dessinateurs pour la LIBERTÉ, LA DÉMOCRATIE. Aujourd’hui, je pense à tous ces cinéastes aussi qui se battent contre les extrémistes comme dernièrement Abderrahmane Sissako qui a réalisé le magnifique « Timbuktu », avec cette peur au ventre qui ne l’a pas quitté pendant les 6 semaines de tournage… pour nous livrer cette pépite…Résistons, continuons à dire ce que nous avons à dire.

Gérémy Crédeville

Gérémy Crédeville, humoriste et comédien.

J’ai longtemps réfléchi à ta proposition (Ndlr : d’érire un texte en réaction à l’attentat contre Charlie Hebdo), tenté un dessin, de jolies lignes, des bons mots. Aucun n’ont l’impact du choc que j’ai reçu en apprenant la nouvelle du 7 janvier. Alors je me contenterai juste d’un “J’irai dessiner sur vos tombes”...

Céline Groussard, Comédienne.

Je me sens encore sonnée par ces derniers jours. Je ne sais pas ce que nous réservent les prochains, mais je nous souhaite paix et amour.Je suis incapable d’écrire ne serait-ce qu’une ligne sur mon Facebook et encore moins ailleurs, j’en suis désolée. Je peux juste essayer d’aller faire rire les gens en scène ouverte. Donnons-nous beaucoup d’amour et d’occasions de continuer à rire ensemble.



Alain Degois dit Papy, Allons Z’Enfants de la Culture.

Aujourd’hui en France, des Français fous de Dieu assassinent des Français libre-penseurs, des représentants de l’ordre républicain et des Français de confessions différentes à la leur. Des Français, nourris au sein de notre république democratique laïque tuent au nom de Dieu!!! Il est urgent de défendre une laïcité intransigeante. J’ai mal à ma France.

Cécilia François-Perez

Cécilia François-Perez, Comédienne et metteur en scène.

Nous sommes tous touchés par cette tragédie. Rien ne saurait justifier une telle horreur.

Mon soutien va aux familles aux proches. Mes pensées à mes amis musulmans encore stigmatisés à cause de criminels qui les trahissent en souillant l’Islam. Nous sommes Charlie, Ahmed, Clarissa, Yohan … Musulmans, Juifs, Chrétiens, Athées,… Humoristes, journalistes, policiers … Humains

Français, Divers par leurs formes mais unis dans nos valeurs. Nous sommes un, frères libres et égaux.

Amandine Gay, comédienne et humoriste.

Comme beaucoup de monde, je suis bouleversée par les épreuves que traverse le pays. Comme les mots me manquent, je préfère me réfugier derrière ceux du grand Paul Eluard tirés de son poème Liberté:

“Sur toutes les pages lues

Sur toutes les pages blanches

Pierre sang papier ou cendre

J’écris ton nom”.

Car si nous sommes tous Charlie aujourd’hui, n’oublions pas de l’être encore demain.

Marine Baousson pour Charlie

 Marine Baousson, Comédienne et humoriste.

‘J’ressens dans l’bide un vide immense et ancestral’ (Nico k). Alors maintenant…: “Aimons nous vivants. N’attendons pas qu’la mort nous trouve du talent ”  François Valery

Fabrice Abraham pour Charlie

Fabrice Abraham, Comédien et humoriste a choisi de faire un dessin.

Laura Domenge

Laura Domenge

Laura Domenge, comédienne et humoriste

J- 4 avant ma première/ J+2 après l’enfer: J’ai bien conscience qu’aller voir un one woman semble dérisoire à certains mais peut-être nécessaire à d’autres. Mon spectacle n’est pas politique et ne défend peut-être pas de grands idéaux mais il prône la vie et l’art d’en rire. ll serait impossible de vous vendre de l’hilarité, vu le contexte actuel, j’ai bien conscience que nos coeurs souffrent et nos cerveaux moulinent. J’aurais pu annuler… J’en ai eu envie. Mais j’ai décidé de ne pas m’arrêter de vivre. Alors qui veut vient. Moi je serai là. Avec toutes les maladresses d’une première c’est certain, mais fidèle à mes conneries. Car comme l’a dit un célèbre philosophe Show Must Go On! (c’est Kant non?)

Ce contenu a été publié dans Drôle d'humeur, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux × 5 =